samedi 2 mars 2013

Sidaction 2013


 

Rendez-vous le 5, 6 et 7 avril pour le Sidaction 2013

La prochaine édition du Sidaction 2013 aura lieu les 5, 6 et 7 avril prochains. Trois jours de mobilisation intense en faveur de la lutte contre le sida afin de sensibiliser la population sur cette épidémie qui touche encore aujourd’hui 34 millions de personnes dans le monde.

 

Le soutien des médias partenaires

Le Sidaction ne pourrait exister sans vous, les médias. Cette année encore, vingt médias partenaires ont répondu présents à notre appel et s’engagent à nos côtés pour faire de cet événement une réussite. Sidaction peut également compter sur le soutien de trois nouvelles chaînes de télévision comme 6ter, D8 et D17.

L’appel à don

Le compteur du Sidaction est remis à zéro et les promesses de dons peuvent être faites en appelant le 110 du 11 mars au 18 avril 2013 inclus. L’ensemble des fonds nets collectés est réparti de la façon suivante : 50 % de ces fonds sont alloués directement au soutien à la recherche et aux soins et 50 % servent à financer des programmes de prévention et d’aide aux malades, en France et dans 29 pays en développement. L’édition 2012 avait collecté 4 millions d’euros. Sidaction espère que les donateurs renouvelleront leur générosité.

Ne crions pas victoire trop vite

Malgré les discours optimistes, notamment sur les avancées de la recherche, le sida tue 1,7 million de personnes par an dans le monde et 8 millions de personnes n’ont toujours pas accès aux traitements contre le VIH. C’est pourquoi aujourd’hui plus que jamais le Sidaction compte sur les médias, les bénévoles et les donateurs pour qu’ensemble et tous ensemble nous menons ce combat qui est loin d’être fini.

Pour faire un don :

Par téléphone : en appelant le 110 (numéro d’appel gratuit)

Par Internet :


Par SMS : en tapant DON au 33 000 (SMS non surtaxé)

Par courrier : Sidaction 228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS

vendredi 1 mars 2013

MINE D'INFOS: C'est à lire : « Les grandes plaidoiries des ténor...

MINE D'INFOS: C'est à lire : « Les grandes plaidoiries des ténor...:    tome 2 - de Matthieu Aron – Editions Jacob-Duvernet « Plaider aujourd’hui, c’est souvent partir au combat au nom d’un individu, ma...

MINE D'INFOS: C'est à lire : « Coutumes et droit héraldiques de ...

MINE D'INFOS: C'est à lire : « Coutumes et droit héraldiques de ...: Quand les blasons en disent beaucoup sur l'Église. Tout savoir sur le "marketing pontifical". La Montagne du 26 févr...

MINE D'INFOS: Semaine nationale du Rein

MINE D'INFOS: Semaine nationale du Rein: Du 23 au 30 mars 2013 8 ème Semaine Nationale du Rein   Pour sa huitième édition, la Semaine Nationale du Rein se déroulera au ...

MINE D'INFOS: C'est à lire : « Livre noir de la poste » de Thoma...

MINE D'INFOS: C'est à lire : « Livre noir de la poste » de Thoma...:  Suicide et précarité à la poste  En effet, le 15 février dernier une jeune postière avait mis fin à ses jours suite aux condi...

C'est à lire : « Livre noir de la poste » de Thomas Barba


 Suicide et précarité à la poste 

En effet, le 15 février dernier une jeune postière avait mis fin à ses jours suite aux conditions de travail et le 25 février, un cadre s'est également suicidé dans cette institution, aujourd'hui premier employeur de France.

Un problème de précarité et de conditions de travail est donc à dénoncer aujourd'hui.
Thomas Barba, dans son Livre Noir de la Poste met en lumière à travers de nombreux témoignages ce problème de précarité, de CDD à répétition et de harcèlement.
Ce dernier a défendu plus de 150 cas devant les prud'hommes à ce jour et maîtrise parfaitement son sujet.

Semaine nationale du Rein


Du 23 au 30 mars 2013

8ème Semaine Nationale du Rein

 

Pour sa huitième édition, la Semaine Nationale du Rein se déroulera au mois de mars (et non plus en octobre). Elle coïncide désormais avec la Journée Mondiale du Rein, promue et animée par la Fondation du Rein. Cette journée, et tous les événements qui l’entourent, sont placés sous le haut patronage de Monsieur François Hollande, Président de la République. Ce changement de date inaugure un partenariat plus étroit entre la FNAIR (Fédération Nationale d’Aide aux Insuffisants Rénaux) et la Fondation du Rein, dont le Conseil scientifique décide de l’allocation de subventions de recherche. Ainsi, le 20 mars 2013, la FNAIR remettra une bourse de 40 000 euros à l’occasion du gala de la Fondation, à la Sorbonne. Notre objectif : rendre encore plus visible cette semaine d’information et de prévention du grand public autour des maladies rénales

L’insuffisance rénale, un fléau


Près de 500 millions d'individus dans le monde, dont 3 millions en France, sont atteints d'une maladie rénale. La maladie rénale est une affection sans symptôme, qui progresse à bas bruit. Chaque année en France, près de 10 000 personnes apprennent qu’ils souffrent d’une insuffisance rénale chronique (IRC)… C’est souvent trop tard. Pour plus d’un tiers d’entre elles, le diagnostic est posé au dernier moment ; ils doivent alors être dialysés en urgence. Un dépistage précoce aurait pourtant permis de retarder et de préparer cette mise en dialyse, voire de l’éviter, notamment par un traitement de la maladie rénale, ou en cas d’IRC au stade ultime, en proposant une greffe préemptive).


L’insuffisance rénale chronique en chiffres*

En France, 39 183
personnes sont dialysées

31 139
personnes sont porteurs d’un greffon rénal

9 030
patients sont en attente d’une greffe de rein.



* Chiffres du registre REIN au 31 décembre 2011 sur 25 régions françaises



La Semaine Nationale du Rein


• Des lieux de dépistage dans toute la France

Les opérations de sensibilisation et de dépistage
anonyme et gratuit se dérouleront comme depuis 8 ans au sein d’établissements de santé (hôpitaux, cliniques et centres de dialyse qui proposeront un test de dépistage de protéinurie et d’hématurie par bandelette urinaire). Près de 300 établissements et 1500 laboratoires d’analyse étaient partenaires de la FNAIR lors de la dernière édition de la Semaine Nationale du
Rein.

• Deux grands thèmes à l’honneur


A l’occasion de la Semaine du Rein, la FNAIR a décidé d’apporter un éclairage sur deux thématiques qui conditionnent très largement la qualité de soins et de vie des personnes en insuffisance rénale chronique : l’autonomie en dialyse et le suivi de l’insuffisance rénale aiguë. Ces deux thèmes feront l’objet de colloques à travers toute la France, grâce aux 24 associations régionales que fédère la FNAIR.


Plus d’informations sur : www.semainedurein.fr

Relations Presse : Romain Bonfillon : romain.bonfillon@fnair.asso.fr

 

C'est à lire : « Coutumes et droit héraldiques de l’église» de Bruno Bernard Heim


Quand les blasons en disent beaucoup sur l'Église.


Tout savoir sur le "marketing pontifical". La Montagne du 26 février 2013

L'image du pape, ce sont ses armoiries. Le pape ne choisit pas son portrait, ni ses vêtements liturgiques, très codifiés. Il choisit en revanche son blason, dans les premières heures de son pontificat. Jean-Paul II avait des armoiries polonaises (couleurs, et disposition) et mariales (le M de Marie au pied de la croix décentrée). Benoît XVI a des armoiries à la fois bavaroises (ours de saint Corbinien et tête de Maure de l'archevêché de Munich-Freising) et augustiniennes (coquille avec laquelle l'enfant essaie de mettre la mer dans un trou : projet aussi immense que d'essayer de connaître Dieu).

 Les observateurs seront attentifs aux armoiries choisies par le prochain pape en mars 2013 : timbrées d'une mitre ou d'une tiare, elles seront le programme, la "marque" de son pontificat. Mais il faut des clefs pour comprendre ce code. Or les éditions Beauchesne viennent de republier un ouvrage devenu classique mais introuvable, "Coutumes et droit héraldiques de l'Église", dû à la plume Mgr Bruno Bernard Heim. Après une éclipse (au moins en France) depuis la fin des années 1960, le blason ecclésiastique connaît un regain d’intérêt logique dans une société où l’image et la marque revêtent une grande importance. À la fois canoniste et artiste, Mgr Heim se fait ici à la fois descriptif et prescriptif ; l’ouvrage s’adresse donc aux historiens, aux amateurs de blason, d’art et d’histoire ecclésiastiques comme aux clercs de toutes confessions chrétiennes désireux d’imaginer des armoiries adaptées aux besoins de communication du XXIe siècle, mais composées dans les règles de l’art.


Cette réédition est précédée d'un texte d'Édouard Bouyé, spécialiste de l'héraldique ecclésiastique, intitulé "L'Église en armes". Ce texte donne des clefs pour décrypter l'héraldique actuelle des papes et des cardinaux, vrai "marketing pontifical".

 

Mgr Bruno-Bernard HEIM, né en Suisse en 1911, soutint à Rome en 1947 une thèse de droit canon sur les coutumes héraldiques dans l’Église catholique. Publié en français en 1949, ce classique a fait de ce diplomate du Saint-Siège, mort en 2003, le spécialiste du blason ecclésiastique dans la seconde moitié du XXe siècle.

 

C'est à lire : « Les grandes plaidoiries des ténors du barreau » Quand les mots peuvent tout changer

 
 tome 2 - de Matthieu Aron – Editions Jacob-Duvernet

« Plaider aujourd’hui, c’est souvent partir au combat au nom d’un individu, mais aussi de la collectivité ou de l’intérêt général.»

Ils s’appellent Bourdon, Garbarini, Lemaire, Malka, Mécary, Mignard, Morice, Moser, Saint-Pierre, Soulez Larivière ; leurs noms claquent dans les prétoires et y résonneront encore longtemps, comme ces mots qu¹ils savent si bien ciseler pour défendre une cause ou réveiller les consciences.


Matthieu Aron fait revivre leurs plaidoiries dans ce deuxième tome des Grandes plaidoiries des ténors du barreau. Il s’agit d’une retranscription unique. Dans la justice, la procédure étant orale, les débats ne sont pratiquement jamais enregistrés et les mots s’envolent. L’auteur, chroniqueur judiciaire depuis près de 20 ans, a pu, en s’appuyant sur ses notes d’audiences, reconstituer les plaidoyers vibrants de ces ténors du barreau.

Plaider en 2013, c’est être au cœur du monde, au cœur de la société, de ses bouleversements, de ses évolutions, de ses drames. C’est l’obligation pour les avocats d’adopter une argumentation qui dépasse largement les normes juridiques, qui bouscule les inerties et les blocages politiques ou culturels.

Matthieu Aron, journaliste, est directeur de la rédaction de France Inter. Il est spécialisé dans la couverture des grandes enquêtes criminelles et judicaires.


EXTRAIT

« […] De quoi nous parle-t-on ici ? Du sacré, de la religion et des objets de vénération. J’ai tout à coup l’impression d’être transporté au Vatican devant un tribunal ecclésiastique, je vais me reconvertir et faire du droit canon. Comment peut-on demander à un tribunal républicain qu’il instaure une protection pour le sacré, le religieux, les objets de vénération cultuelle ? Cela voudrait dire quoi ? Cela voudrait dire que plus jamais nous ne pourrions faire une caricature de Mahomet, plus jamais une caricature de Dieu ! Vous êtes les Messieurs Jourdain du blasphème, vous demandez son rétablissement sans le savoir. C’est la définition même du blasphème : l’interdiction de la critique de la religion. […] ».


Extrait de la plaidoirie prononcée par Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo, lors du procès des caricatures.

MINE D'INFOS: Les pages les plus lues cette semaine

MINE D'INFOS: Les pages les plus lues cette semaine: Audistya et Optistya, deux réseaux pour faciliter ...   Reconnu d’utilité publique le pilulier SIVAN de Me... ...

Les pages les plus lues cette semaine

jeudi 28 février 2013

MINE D'INFOS: Groupe Istya - ANI

MINE D'INFOS: Groupe Istya - ANI: Le groupe Istya considère que la priorité des politiques publiques en matière de complémentaire santé doit être de permettre un accès équi...

Groupe Istya - ANI

Le groupe Istya considère que la priorité des politiques publiques en matière de complémentaire santé doit être de permettre un accès équitable de tous aux soins. A ce titre, il souhaite que des modifications du texte de l’Accord national interprofessionnel concernant la généralisation des couvertures complémentaires soient inscrites dans le projet de loi qui le mettra en application et fait quatre propositions concrètes.
 


 NDLR : MGEFI et Groupe Istya
La Mutuelle générale de l’Economie,  des Finances e t de l’Industrie –MGEFI a intégrée le groupe Istya au 1er janvier 2013

 www.mgefi.fr

MINE D'INFOS: Un été réussi ça se prépare ! Episode 1

MINE D'INFOS: Un été réussi ça se prépare ! Episode 1: Les secrets de Joëlle Nonni La Responsable des Ateliers d’Education à la santé de la peau à la Station thermale d’Avène, Joëlle a une...

MINE D'INFOS: Le chiffre : 142 - 164 g/j

MINE D'INFOS: Le chiffre : 142 - 164 g/j: C’est la consommation moyenne de boissons sucrées chez les adolescents issus de foyers de niveau socioéconomique bas (vs 71 - 104 g/chez...

MINE D'INFOS: Si l'information sécu vous intéresse...

MINE D'INFOS: Si l'information sécu vous intéresse...: Lancement le 19 février de la première phase de mise en oeuvre opérationnelle de la déclaration sociale nominative (DSN)  Le GIP-MDS ...

MINE D'INFOS: La MGEFI dans la presse

MINE D'INFOS: La MGEFI dans la presse: Titre : Certificat de qualification professionnelle : 90 % de réussite à la MGEFI   www.miroirsocial.com 22 février 2013   ...

La MGEFI dans la presse

Titre : Certificat de qualification professionnelle : 90 % de réussite à la MGEFI
 
www.miroirsocial.com 22 février 2013
 
 
Titre : Audistya, le nouveau réseau de l'audition du groupe Istya
 
AUDIO INFOS FEV 13
 
 
Titre : Les noces se poursuivent chez les fonctionnaires
 
L'ARGUS DE L'ASSURANCE 22 FEV 13




 
En primeur


Le N° d'Avril de La Tribune de l'Assurance renferme un dossier sur les énarques qui ont fait le choix d'exercer dans le monde de l'assurance
 
 
 
 






Antoine Catinchi DG de la MGEFI, pour sa part issu de la promotion Gambetta, reviens sur son parcours à cette occasion...

 

Le N° d'Avril d'Acteurs Publics renfermera pour sa part un dossier sur la protection social des agents de l'Etat


Serge Brichet Président de la MGEFI reviendra notamment pour sa part, dans son témoignage, sur le référé de la Cour des Comptes et sur les perspectives à 5 ans...


Si l'information sécu vous intéresse...


Lancement le 19 février de la première phase de mise en oeuvre opérationnelle de la déclaration sociale nominative (DSN)

 Le GIP-MDS a organisé, en collaboration avec une trentaine d'entreprises « pilotes » volontaires pour être parmi les premiers utilisateurs de la DSN, une rencontre avec la presse qui s'est déroulée le 20 février. À cette occasion, Jean-Louis Bühl, en charge de la maîtrise d'ouvrage stratégique, a affirmé que la mise en oeuvre du dispositif "se déroulait parfaitement et dans les délais prévus". Les premières DSN pourront être transmises dès le mois de juin, en remplacement de quatre déclarations sociales (attestation de salaire pour le versement des IJSS, attestation employeur destinée à Pôle emploi, DMMO/EMMO et déclaration de radiation d'un salarié pour les contrats groupes complémentaires ou supplémentaires). Pour cela, les entreprises bénéficieront d'un "suivi sur mesure et personnalisé, avec une hotline dédiée ainsi que des formations à destination des salariés concernés". Les « pilotes » présents ont d'ailleurs insisté sur les atouts de la DSN : moins de déclarations, un dispositif simplifié, la suppression de certaines tâches à faible valeur ajoutée et des économies de traitement « substantielles » pour les services RH. Ils soulignent l'importance d'un dispositif "qui doit monter en charge progressivement jusqu'à devenir obligatoire en 2016". Les intervenants ont aussi mis en avant l'apport de la déclaration pour les salariés, qui verront leurs droits "enregistrés et simplifiés", les données les concernant seront "efficacement protégées". Un décret d'application devrait être publié au Journal officiel dans les prochains jours.
> 30 entreprises « pilotes » participent à la mise en place opérationnelle de la DSN - Communiqué du GIP du 21 février 2013
> Entreprises : vers une déclaration sociale unique - Les Echos

 

Prix Facebook Appel à projets jeunes

L'appel à projets jeunes (APJ) organisé chaque année par la MSA touche une population qui apprécie et utilise particulièrement Facebook. Un vote a lieu du 20 février 2013 au 1er mars 2013 (veille de la remise des prix officielle au Salon international de l'agriculture de Paris), et récompensera le projet le plus «aimé» de la page Facebook de la MSA.
Pour découvrir les projets présentés au jury national et voter, rendez-vous sur la
page Facebook MSA.

 

Le hit des liens les plus cliqués de la lettre 541 du 17 février 2013

 

·         1 - Rapport annuel 2013 de la Cour des comptes -  (403)

·         2 - Rapport de l'IGAS 2012 : L'hôpital  - (402)

·         3 - Bouches-du-Rhône : la Caf sature, les familles craquent - La Provence - (383)


·         5 -Les allocations familiales, une prestation à réformer avec précaution - Le point de vue de Julien Damon dans Les Echos  (324)

6 - La mort programmée des politiques familiales - billet d'Éric Verhaeghe, ancien Président de l'APEC - (281)

Source :

Newsletter réalisée par Gérard Bieth - © www.annuaire-secu.com - Le portail indépendant des agents de la Sécurité sociale
Vos commentaires ou suggestions sont les bienvenus,
contactez-le

Le chiffre : 142 - 164 g/j


C’est la consommation moyenne de boissons sucrées chez les adolescents issus de foyers de niveau socioéconomique bas (vs 71 - 104 g/chez ceux issus de foyers de niveau socioéconomique élevé).

 

Source : Disparités socioéconomiques et apports alimentaires et nutritionnels des enfants et adolescents. Anses CP 1/2./2013 - www.anses.fr/index.htm

Un été réussi ça se prépare ! Episode 1


Les secrets de Joëlle Nonni

LaResponsable des Ateliers d’Education à la santé de la peau à la Station thermale d’Avène, Joëlle a une expérience incomparable dans ce domaine. Ses conseils sont précieux, et elle déborde d’idée pour délivrer des astuces d’utilisation des produits au quotidien.

 

 

 

" « Connaître son ignorance

est la meilleure part

de la connaissance »

Proverbe chinois

 

 

Le temps des préparatifs…

L’été est une période où la peau est davantage mise à

nue, livrée au souffle du vent et aux caresses salées de

l’eau de mer.

Exposée aux regards de tous, elle va ainsi s’offrir à son

meilleur « ami-ennemi » qu’est le soleil, et faire le plein de

vitamine D tout en risquant le traître « coup de soleil »…

Pour que la peau profite, sans risque, de son été, il est

essentiel de bien la préparer. C’est ce que les Laboratoires

Dermatologiques Avène vous proposent dans ce dossier :

passer en revue les bonnes habitudes de soin et les

gammes de produits à adopter avant l’été.

 

L’Eau thermale d’Avène,

le bon geste au bon moment

Du fait de sa composition originale, faible minéra­lisation, pH neutre, équilibre ionique et richesse en oligo-éléments, l’Eau thermale d’Avène s’est révélée indispensable aux peaux sensibles.

Prélevée à la source, immédiatement conditionnée en milieu stérile et active par nature, elle s’est impo­sée tout naturellement comme le premier geste du matin pour bien entamer sa journée.

Mais, bien au delà de cet instant agréable, elle est devenue indispensable pour celles et ceux dont la peau présente la moindre sensibilité ou irritabilité.

 

3 étapes Pour apaiser et adoucir les peaux sensibles, je conseille d’utiliser l’Eau thermale d’Avène en trois étapes successives :

Brumiser pendant 5 à 10 secondes

Patienter 2 à 3 secondes

Essuyer délicatement en tamponnant la peau (par exemple avec un mouchoir de papier très doux).

 

Un spray d’Eau thermale d’Avène, ce n’est pas simplement un spray plus de l’eau. C’est aussi bien plus que la pulvérisation d’une quelconque eau thermale. C’est authentiquement, l’Eau de la Source Sainte Odile, à Avène. Captée au griffon, conditionnée en atmosphère stérile, comme un médicament, intacte et pure telle qu’elle fait le bonheur des curistes…

Pourquoi se priver de cette richesse ?

en voyage,

pour se rafraîchir et apaiser la peau à tout moment

sur la peau échauffée

par le soleil (coup de soleil)

L’Eau thermale d’Avène est naturellement apaisante. On peut renforcer cet effet bénéfique, en utilisant un mouchoir en papier (blanc non-parfumé) en guise de compresse. D’abord s’installer confortablement. Puis pulvériser de l’Eau thermale sur le visage préalablement nettoyé. Appliquer le mouchoir sur le visage et l’imbiber largement d’Eau thermale.

Il ne reste plus qu’à prendre son temps pour profiter de ces quelques minutes calmes et calmantes.

 

après l’épilation

pour apaiser la peau irritée

après une baignade

pour débarrasser la peau du sel de mer

par grande chaleur

(humidifier visage et corps)

 

L’Eau thermale d’Avène, une alliée de valeur pour affronter l’été

Les propriétés hygroscopiques de l’Eau thermale d’Avène liées à sa faible minéralité lui confèrent une grande affinité pour les couches superficielles de l’épiderme. En fines pulvérisations topiques (y compris buccales), elle permet de lutter activement contre la déshydratation, notamment en cas de fortes chaleurs. Elle permet également d’apaiser la peau dans l’éventualité d’irritations, d’inconfort cutané ou d’échauffements…

mercredi 27 février 2013