vendredi 3 mai 2013

MINE D'INFOS: Contraception d'urgence : la nécessité d'une meill...

MINE D'INFOS: Contraception d'urgence : la nécessité d'une meill...: Contraception d'urgence : la nécessité d'une meilleure information En France, même si trois femmes sur quatre disposent d...

MINE D'INFOS: Contraception d'urgence : la nécessité d'une meill...

MINE D'INFOS: Contraception d'urgence : la nécessité d'une meill...: Contraception d'urgence : la nécessité d'une meilleure information En France, même si trois femmes sur quatre disposent d...

Contraception d'urgence : la nécessité d'une meilleure information

Contraception d'urgence : la nécessité d'une meilleure information


En France, même si trois femmes sur quatre disposent d'une contraception, les échecs contraceptifs restent fréquents : une grossesse sur trois est non prévue et la moitié conduit à une interruption volontaire de grossesse. La Haute Autorité de Santé a été saisie pour évaluer l'efficacité de la prescription à l'avance de la contraception d'urgence sur la réduction du nombre grossesses non prévues et sur ses conséquences éventuelles sur la couverture contraceptive et le risque d'infections sexuellement transmissibles.


Depuis plusieurs années, les politiques en matière de contraception ont notamment pour objectif de réduire le nombre de grossesses non prévues ainsi que celui des interruptions volontaires de grossesse (IVG). Pourtant, ce nombre reste élevé, avec une grossesse sur trois non prévue, la moitié de ces grossesses aboutissant à une IVG. Une des pistes envisagées par l'Inspection générale des affaires sociales dans son évaluation de la loi de 2001 relative à l'IVG et à la contraception est de délivrer à l'avance la contraception d'urgence aux femmes.


Saisie par la direction générale de la santé sur cette question, la Haute Autorité de Santé a évalué l'efficacité de la prescription systématique de la pilule de contraception d'urgence (PCU)* sur l'incidence des grossesses non prévues, sur les risques d'une moindre utilisation de la contraception régulière et sur les comportements sexuels à risque en termes de rapports non protégés et d'infections sexuellement transmissibles. La contraception d'urgence désigne une contraception « de rattrapage », utilisable par les femmes en situation d'urgence dans les 3 à 5 jours qui suivent un rapport sexuel non ou mal protégé pour éviter une grossesse non prévue. Elle n'est pas efficace à 100% et plus sa prise a lieu rapidement après le rapport non protégé, plus son efficacité est grande. Elle n'est pas destinée à être utilisée de façon régulière en raison du risque d'échec plus grand qu'avec les autres contraceptifs. Disponible en pharmacie sans ordonnance médicale, elle est délivrée de manière gratuite et anonyme aux mineures en situation d'urgence.


Dans son rapport d'évaluation de santé publique, la HAS conclut qu'il n'y a pas de preuve de l'efficacité d'une telle disposition sur le nombre de grossesses non prévues à l'échelle populationnelle. Par ailleurs, les études montrent que la prescription à l'avance de PCU n'entraine pas d'effets néfastes sur la prise d'une contraception régulière ou sur les infections sexuellement transmissibles. La HAS recommande plutôt d'envisager cette prescription au cas par cas accompagnée d'une information personnalisée, comme par exemple aux femmes qui ont des difficultés d'accès géographiques à la contraception d'urgence.


Outre ces conclusions, la HAS insiste sur deux recommandations. Il lui apparaît essentiel de considérer la contraception d'urgence comme une « solution de rattrapage », à intégrer dans le cadre général de la santé sexuelle et reproductive. Elle défend également une meilleure information sur la contraception d'urgence, via les professionnels de santé, les associations et les programmes d'éducation à la sexualité en milieu scolaire car un frein majeur à son utilisation est sa méconnaissance. Cette information doit concerner les femmes et les hommes et aborder la contraception d'urgence sur tous ses aspects : délai d'utilisation des différentes méthodes, mode d'utilisation et possibilités d'accès.


Consultez les documents en cliquant ici


*: Seule la pilule de contraception d'urgence a été évaluée par la HAS dans le cadre de la prescription à l'avance, l'autre méthode de contraception d'urgence que représente le DIU au cuivre, est moins compatible avec une prescription anticipée et nécessite une mise en place par un médecin.

MINE D'INFOS: RETROUVONS-NOUS SUR : http://pressentinelle2.blog...

MINE D'INFOS: RETROUVONS-NOUS SUR : http://pressentinelle2.blog...: Le blog Mine d’Infos C’est la mise en ligne d’informations sur l’actualité: santé, protection sociale, bien être, mais aussi SUR les ...

MINE D'INFOS: RETROUVONS-NOUS SUR : http://pressentinelle2.blog...

MINE D'INFOS: RETROUVONS-NOUS SUR : http://pressentinelle2.blog...: Le blog Mine d’Infos C’est la mise en ligne d’informations sur l’actualité: santé, protection sociale, bien être, mais aussi SUR les ...

MINE D'INFOS: RETROUVONS-NOUS SUR : http://pressentinelle2.blog...

MINE D'INFOS: RETROUVONS-NOUS SUR : http://pressentinelle2.blog...: Le blog Mine d’Infos C’est la mise en ligne d’informations sur l’actualité: santé, protection sociale, bien être, mais aussi SUR les ...

RETROUVONS-NOUS SUR : http://pressentinelle2.blogspot.fr/


Le blog Mine d’Infos

C’est la mise en ligne d’informations sur l’actualité: santé, protection sociale, bien être, mais aussi SUR les livres, les sorties, SANS OUBLIER des infos en primeur sur la MGEFI…

C’est aussi la possibilité de prendre la parole dans la rubrique LIBRES PROPOS…

 

 

LES INFOS SONT MISES EN LIGNE PLUSIEURS FOIS PAR JOUR

 

OUVERT EN SEPTEMBRE 2012 MINE D’INFOS  totalise aujourd’hui  61 400 pages vues et a mis en ligne ce jour sa 2 000ème information

 

 

A chaque instant il se passe quelque chose sur le blog n’hésitez pas à le visiter régulièrement

MINE D'INFOS: Actualité du blog Mine d'Infos : Hit des pages les...

MINE D'INFOS: Actualité du blog Mine d'Infos : Hit des pages les...: Mine d’Infos a franchi la barre des 61 400 visites   Et fête aujourd’hui la mise en ligne de sa 2 000 ème information ! ...

MINE D'INFOS: En primeur le sommaire du N° 12 de MAI 2013 de Cou...

MINE D'INFOS: En primeur le sommaire du N° 12 de MAI 2013 de Cou...:   MUTUELLE GÉNÉRALE DE L’ÉCONOMIE DES FINANCES ET DE L’INDUSTRIE | MAI 2013 Dans la boîte aux lettres des adhérents MGEFI derniè...

En primeur le sommaire du N° 12 de MAI 2013 de Couleurs MGEFI



Cette information est la  

2 000èmemise en ligne sur le Blog MINE D’INFOS ouvert en septembre dernier. MERCI aux lecteurs réguliers du blog !

 


 

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L’ÉCONOMIE DES FINANCES ET DE L’INDUSTRIE | MAI 2013
Dans la boîte aux lettres des adhérents MGEFI dernière semaine de mai

PROTECTION SOCIALE

> Santé et environnement

> 7 % d’augmentation du plafond de la CMU

9

 

S’INFORMER, SE PROTÉGER

> Gros plan sur la pilule contraceptive à savoir 16

4

MIEUX VIVRE VOTRE QUOTIDIEN

> Vous reprendrez bien un peu de fibres ?

> Taï chi : gymnastique du corps et de l’esprit

18

14

OBJECTIF SANTÉ

> L’anxiété pour la santé : ça se soigne

> Tremblements : une maladie à part entière

4

18

DOSSIER9

MA MUTUELLE EN PRATIQUE

> Un nouveau site pour faciliter vos démarches santé

> Vos remboursements

> Questions fréquentes

> Changement de situation

> Votre réseau de conseillers mutualistes

23

Votre Mutuelle agit pour la gestion des ressources forestières en imprimant cette revue

sur du papier certifié é PEFC, fabriqué à partir de fibres issues de forêts gérées durablement

et de sources contrôlées.

 

Sommaire

Un encart “Couleurs MGEFI – Spécial AG “ folioté de 1 à 6 est jeté au dos de cette brochure.

MINE D'INFOS: Actualité du blog Mine d'Infos : Hit des pages les...

MINE D'INFOS: Actualité du blog Mine d'Infos : Hit des pages les...: Mine d’Infos a franchi la barre des 61 400 visites Merci à vous Très bon week-end à tous   Hit des pages les plus lues de la...

Actualité du blog Mine d'Infos : Hit des pages les plus lues de la semaine


Mine d’Infos a franchi la barre des

61 400 visites
 

Et fête aujourd’hui la mise en ligne de sa
2 000èmeinformation !

 
Merci à vous Très bon week-end à tous

 

Hit des pages les plus lues de la semaine











 

Brève la plus lue depuis la création du blog …qui continue d’enregistrer des visites chaque semaine :


 

NDLR: MGEFI et Hit du Blog Mine d’Infos

6 des brèves du classement ont un rapport avec la MGEFI La brève la plus lue depuis la création du blog également !

jeudi 2 mai 2013

MINE D'INFOS: Observatoire Français des Retraites – 11ème éditio...

MINE D'INFOS: Observatoire Français des Retraites – 11ème éditio...:   Union Mutualiste Retraite / Liaisons Sociales Magazine / IPSOS-CGI   Les Français n’ont jamais été aussi inquiets pour leur...

Observatoire Français des Retraites – 11ème édition




 
Union Mutualiste Retraite / Liaisons Sociales Magazine / IPSOS-CGI

 

Les Français n’ont jamais été aussi inquiets pour leur retraite  et continuent à réclamer une réforme en profondeur, dans un climat de méfiance à l’égard du gouvernement pour la mener à bien.

 

- Les Français, n’ont jamais été aussi inquiets sur le montant de leur retraite, mais n’épargnent pas pour autant davantage dans cette optique,

 

- Ils continuent à souhaiter une réforme en profondeur, tout en méconnaissant certaines options comme la retraite par points,

 

- Ils sont davantage prêts à accepter un allongement de la durée de cotisation qu’une mise à contribution des retraités,

 

A la veille de la remise des conclusions de la Commission pour l’avenir des retraites prévue à la mi-juin prochain, la onzième édition de l’Observatoire des retraites UMR-Corem / Liaisons Sociales Magazine / Ipsos (1) fait le point sur l’état d’esprit des Français sur le sujet.

 

Sont-ils toujours aussi pessimistes ? Leur inquiétude influe-t-elle sur leur intention d’épargne ? Quelle réforme souhaitent-ils vraiment ?

 

Des données qui éclairent l’ouverture prochaine de la Conférence Sociale de juillet qui doit mettre sur la table tous les scenarii possibles avant l’été et ouvrir la concertation avec les partenaires sociaux à l’automne.

 

A paraître dans Liaisons Sociales Magazine du lundi 6 mai 2013

 

Les Français, n’ont jamais été aussi inquiets sur le montant de leur retraite (80% : +4),

Ce pessimisme croissant concernant le montant des pensions est commun à toutes les tranches de la population : chez les femmes (83% : +2), les personnes âgées de 35 à 44 ans (92% :+3) et les actifs occupés (86% : +3). Les retraités demeurent moins fatalistes que le reste de la population mais eux aussi sont gagnés par une inquiétude grandissante (68% ; +5), la désindexation des retraites complémentaires de l’inflation décidée par les partenaires sociaux pouvant expliquer cet état d’esprit.

En dehors des questions financières, les Français se montrent par ailleurs majoritairement préoccupés par leur santé et leur accès aux soins (57% ; -1), et leur capacité à vivre de façon indépendante (58% ; +1). La question de la dépendance, si elle apparaît moins prégnante aux yeux des Français dans le contexte actuel, demeure donc toujours présente à l’esprit des interviewés.

 

 (1) Enquête réalisée par téléphone les 12 et 13 avril 2013 auprès dun échantillon national représentatif de 1019 personnes âgées de 15 ans et plus.

 

…Ils n’ont pas changé pour autant leur comportement d’épargne en vue de la retraite, par manque de moyens.

 

Un Français sur deux (49% = avril 2011) déclare avoir épargné en vue de sa retraite. 26% le font régulièrement et 23% de façon irrégulière. A l’inverse, 48% ne l’ont pas fait, dont 12% qui n’ont pas l’intention de le faire. A noter qu’au printemps 2009, avant la réforme de 2010, l’écart entre le taux d’épargnants et de non épargnants était de 9 points (53%- 44%).

Ceux qui n’épargnent pas pour leur retraite (mais qui ne sont pas opposés à l’idée) invoquent essentiellement le manque de moyens (80%). Cette raison arrive loin devant toutes les autres, qu’il s’agisse du manque d’information (32%), de la peur de perdre ses économies du fait de l’instabilité des marchés (32%), du manque d’intérêt pour l’épargne retraite (26%) ou de la confiance accordée au système actuel par répartition (16%). On notera que le manque d’information est davantage mentionné par les jeunes (42%) et par les femmes (35% contre 29% des hommes).

 

Les Français continuent à souhaiter une réforme des retraites en profondeur…

En novembre 2012, 70% des français jugeaient nécessaire une nouvelle réforme des retraites dans les deux ans à venir. Un constat alors partagé par toutes les catégories de population, notamment les salariés du privé (72%) et les salariés du public (66%). Cette année l’interrogation porte sur l’ampleur de la réforme nécessaire ; de grandes lignes émergent :

Ø 63 % (+1) des interviewés continuent de plébisciter, comme en octobre 2012, la mise en oeuvre d’une réforme « en profondeur » du système de retraite en France, qui traiterait de l’ensemble des sujets, y compris les plus délicats (mode de calcul des pensions, harmonisation entre secteur public et secteur privé, nouveaux prélèvements sur les retraités…. Le souhait d’une réforme « en profondeur » du système de retraite est majoritaire dans la quasi-totalité des catégories de population, y compris chez les salariés du public (60%) et les sympathisants PS (65%).

Ø En ce qui concerne les différentes pistes testées dans cette enquête, aucune mesure ne suscite un assentiment majoritaire des interviewés en étant jugée nécessaire ET souhaitable. Mais les Français considèrent cependant majoritairement que certaines évolutions sont nécessaires :

- L’augmentation de la durée de cotisation pour 66% des Français. 38% jugent cette mesure nécessaire et souhaitable tandis que 28% estiment que c’est certes nécessaire, mais pas souhaitable. Ils ne sont que 31% à manifester leur franche opposition à cette option en indiquant qu’elle est ni nécessaire, ni souhaitable. Les sympathisants Front de gauche sont ceux que l’idée rebute le plus (58%).

- Le relèvement de l’âge de la retraite pour 61% des interviewés, dont 35% qui jugent cela souhaitable et 26% pas souhaitable. Seuls 36% considèrent que cette piste n’est ni nécessaire, ni souhaitable (50% des ouvriers et 56% des sympathisants Front de gauche).

- L’augmentation des cotisations retraites supportées par les salariés et les entreprises pour 63% des Français.

Ø En revanche les Français se montrent particulièrement réfractaires à la mise à contribution des retraités. 72% des interviewés jugent ni nécessaire ni souhaitable de les taxer davantage ou de diminuer le montant des pensions. L’idée de désindexer les pensions suscite également une opposition majoritaire (52%), mais dans une moindre mesure.

 

…out en méconnaissant certaines options comme la retraite par points

Les Français ont du mal à se positionner sur le passage à un régime par points. L’a priori est plutôt négatif : 24% jugent cette mesure nécessaire et souhaitable, 13% nécessaire mais pas souhaitable et 36% ni nécessaire ni souhaitable. Plus d’un quart des interviewés ne se prononce pas (27%), signe que ce régime est encore très mal connu des citoyens.

L’enquête a été réalisée dans le contexte particulier de « l’affaire Cahuzac », ce qui donne une tonalité particulière à la réponse sur la confiance accordée au gouvernement par les Français pour assurer l’avenir des retraites. Elle est aujourd’hui très limitée sur le sujet (24%) même si la principale mesure envisagée par ce dernier – l’allongement de la durée de cotisation – est celle qui semble la plus acceptée. Plus de trois Français sur quatre (76%) déclarent ne pas avoir confiance en lui sur ce sujet, dont 50% « pas du tout ». Cette défiance est majoritaire dans toutes les catégories de population, à l’exception des sympathisants PS dont une petite majorité continue de lui conférer un certain crédit dans le domaine (52%). La défiance des Français est nettement supérieure à celle exprimée à l’égard du gouvernement Fillon en mai 2010, avant le vote de la réforme portant l’âge de la retraite à 62 ans (64%).

 

L’Observatoire Français des retraites UMR /Liaisons Sociales Magazine / IPSOS-CGI, créé en 2006, interroge deux fois par an, depuis 2009, les Français sur toutes les questions touchant à la retraite, avec des focus par thèmes : épargne, santé et dépendance, réformes…

-- L’Union Mutualiste Retraite, (UMR) est l’union de composantes de la Mutualité Française. Créée en 2002 elle gère en particulier Corem et Corem co, la plus importante complémentaire retraite mutualiste par points, individuelle ou collective.

l’UMR compte 391 000 adhérents, dont 319 773 sociétaires pour Corem avec un réseau comprenant 124 partenaires, mutuelles et groupements de mutuelles, et plus de 615 points de vente. Elle gère 7,6 milliards d’€d’actifs dont 5,6 milliards pour le Corem.

- Liaisons Sociales Magazine est édité par le groupe Wolters Kluwer (wolterskluwerfrance.fr <http://www.wolterskluwerfrance.fr/>), l’un des premiers acteurs mondiaux de l’édition et de l’information professionnelle. Le chiffre d’affaires en 2012 est de 3,6 milliards d’euros. Il emploie environ 19 000 personnes dans le monde et intervient dans plus de 40 pays en Europe, en Amérique du Nord, en Asie-pacifique et en Amérique latine.

__________________________________________________________________________

 

Contacts presse :

Union Mutualiste Retraite: Agence Comm’On Michèle Gallard, , mgallard@comm-on.info

Liaisons Sociales Magazine : Jean Paul Coulange, rédacteur en chef : IPSOS-CGI : Christelle Craplet Amandine Lama :

 
NDLR : MGEFI ET RETRAITE

Offre facultative : Prémuo capital avantages
 
 
 
 
Appareil auditif
 
 
 
 
 
 
www.corem-direct.com/