samedi 3 août 2013

vendredi 2 août 2013

MINE D'INFOS: Hit des liens les plus cliqués cette semaine ...

MINE D'INFOS: Hit des liens les plus cliqués cette semaine ...:   Mine d'infos a franchi la barre des   84 690   visites aujourd'hui   HIT DES PAGES LES PLUS L...

MINE D'INFOS: Forest Laboratories et Pierre Fabre annoncent l’au...

MINE D'INFOS: Forest Laboratories et Pierre Fabre annoncent l’au...: NEW YORK, Etats-Unis et CASTRES, France, le 26 juillet 2013 – Forest Laboratories, Inc. et les Laboratoires Pierre Fabre a...

Forest Laboratories et Pierre Fabre annoncent l’autorisation par la FDA de FETZIMATM (lévomilnacipran) dans le traitement du trouble dépressif majeur chez l’adulte


NEW YORK, Etats-Unis et CASTRES, France, le 26 juillet 2013 – Forest Laboratories, Inc. et les Laboratoires Pierre Fabre annoncent aujourd’hui que la Food and Drug Administration (FDA) vient d’approuver la demande d’AMM pour FETZIMATM (lévomilnacipran). Le lévomilnacipran, découvert par les Laboratoires Pierre Fabre et co-développé par Forest Laboratories, est  un inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN) administré une fois par jour sous forme de capsule à libération prolongée, dans le traitement du trouble dépressif majeur (TDM). FETZIMATM devrait être disponible auprès des grossistes américains au quatrième trimestre 2013.
Le trouble dépressif majeur (TDM), plus communément appelé dépression, est un trouble de l’humeur fréquent qui se caractérise par des sentiments de tristesse et autres symptômes qui interfèrent avec les capacités d’une personne à travailler, dormir, étudier, manger et profiter d'activités auparavant agréables. Le TDM touche près de 16 millions d’adultes aux États-Unis chaque année, avec des cas jugés de bénins à sévères.
Dans les études pivotales de phase III, contrôlées contre placebo et menées auprès de patients adultes souffrant de TDM, une amélioration statistiquement significative et cliniquement pertinente des symptômes dépressifs (premier critère d’évaluation mesurée avec l’échelle MADRS) a été démontrée avec les trois dosages de FETZIMATM(40 mg, 80 mg, 120 mg), en prise quotidienne par rapport au placebo en utilisant la variation moyenne du score total sur l’échelle de dépression de Montgomery Åsberg (MADRS) comme premier critère d’évaluation. La supériorité de FETZIMATM par rapport au placebo a également été démontrée en termes d’amélioration fonctionnelle, mesurée par la variation moyenne du score SDS total (second critère d’évaluation). SDS est une échelle validée qui évalue dans quelle mesure des symptômes émotionnels affectent le fonctionnement du patient et ce dans 3 domaines du quotidien : vie professionnelle/scolaire, vie sociale et vie de famille, avec chaque item noté de 0 (non affecté) à 10 (très affecté).
“Comme les patients réagissent différemment à différents médicaments, Forest Laboratories s’efforce de proposer une large gamme de possibilités de traitement aux adultes atteints de troubles dépressifs majeurs, à travers un portefeuille croissant de produits en psychiatrie", a précisé Howard Solomon, Chairman, CEO et Président de Forest Laboratories. “L’autorisation de FETZIMATM  témoigne de cet engagement pris envers les millions de personnes souffrant de TDM".
“Nous sommes fiers qu'un produit issu de la recherche du Groupe Pierre Fabre soit de nouveau enregistré aux Etats-Unis. Cette AMM représente un évènement majeur pour notre laboratoire, et elle confirme notre choix de faire de la neuropsychiatrie un axe stratégique de notre Recherche et Développement, à côté de l’oncologie et la dermatologie", a précisé Frédéric Duchesne, Président de la division pharmaceutique, Groupe Pierre Fabre.
Les effets indésirables les plus fréquents (avec une incidence ≥ 5 %  et au moins deux fois le taux sous placebo) lors des essais contrôlés par placebo étaient les nausées, la constipation,  l'hyperhidrose, l’accélération du rythme cardiaque, les troubles de l’érection, la tachycardie, les vomissements et les palpitations. Les taux d'effets indésirables étaient généralement consistants entre les doses (40 - 120 mg) ; les seuls événements indésirables liés à la dose (incidence globale supérieure à 2 %) étaient le frein mictionnel et les troubles de l’érection.
“Comme beaucoup de personnes souffrant de TDM ont du mal à trouver un traitement qui leur convienne, FETZIMATM leur offre, ainsi qu'aux médecins, une option supplémentaire pour traiter cette grave maladie", a indiqué Michael Liebowitz, MD, Professeur de psychiatrie clinique à l'université de Columbia.
Pour plus d'information sur le produit, le Trouble Dépressif Majeur, les études ou les partenaires, merci de vous reporter au communiqué joint.

MINE D'INFOS: C'est à lire : selection de 5 ouvrages à lire aux ...

MINE D'INFOS: C'est à lire : selection de 5 ouvrages à lire aux ...: « Confession d’un hypocondriaque » de Christophe RUAULTS   Un récit plein d’humour et d’autodérision, ponctué de réflexions...

C'est à lire : selection de 5 ouvrages à lire aux éditions Michalon dès la rentrée



« Confession d’un hypocondriaque »

de Christophe RUAULTS

 

Un récit plein d’humour et d’autodérision, ponctué de réflexions loufoques. Un mal qui nous touche à divers degrés ?

 

Christophe Ruaults invente la maladie d’amour. Il est hypocondriaque et il se soigne ! En publiant un roman hilarant sur ces anxieux obsédés par leur santé et qui se gâchent la vie

 

« Un nouveau monde Les Français et leur avenir »

de François MIQUET-MARTY

 

Au-delà des grands débats autour de la « crise économique » (austérité, relance, mondialisation, protectionnisme, croissance ou décroissance), c’est tout le sens de nos vies quotidiennes qui se recompose. C’est un changement d’époque et c’est probablement un changement de civilisation.

 

On peut citer trois tendances qui émergent :

 

La première, « post-matérialiste », accorde la priorité à la refondation des relations humaines : reconnaissance, civilités, éthique, respect de l’autre, dépasser la société de consommation ;

 

La deuxième entend actualiser les valeurs sécurisantes : l’autorité, la hiérarchie, le travail ;

 

La troisième part à la recherche de la France, proclamant les vertus de l’identité nationale dans une époque qui les ignore ou les bafoue et se voit contrainte, elle aussi, de redéfinir pour les temps modernes une référence pluriséculaire.

 

Introduit en perspective avec l’actualité, l’auteur propose une véritable étude de fond : une grille d’analyse des enjeux sociaux, politiques et économiques qui font la France d’aujourd’hui, et basée sur des entretiens avec des Français de tous milieux, de tous horizons, de toutes générations

 

Un panorama de la société française à l’heure des incertitudes et des déceptions.

 

Sociologue et sondeur, François Miquet-Marty est président de l’institut Viavoice. Il est l’auteur de Les oubliés de la démocratie (Michalon, 2010).

 

 

 « La France en panne d’envie »

 de Jean-Michel HIEAUX

 

Les Français n’ont plus envie. Le constat est implacable. Ce peuple qui depuis des siècles attend plus que tout autre qu’on l’entraîne, qu’on lui montre le sens, qu’on le protège et le guide, est entré en dépression.

 

C’est vrai du citoyen profondément lassé des promesses non tenues et écœuré par le déferlement des scandales (vrais ou faux) montés en épingle par des médias en quête d’audience. C’est vrai du salarié, proclamé par tous les dirigeants comme le bien le plus précieux de l’entreprise, mais en fait traité comme une simple variable d’ajustement.

 

C’est en tout cas ce qu’expriment les quantités d’études et de sondages que les instituts publient chaque année.

 

D’un côté, des dirigeants qui ne cessent de clamer que les hommes et les femmes sont le bien le plus précieux de l’entreprise ; de l’autre, des collaborateurs qui se plaignent d’être mal aimés, peu  motivés et qui se disent en quête de sens et de reconnaissance.

 

Jean-Michel Hieaux est vice-président d’Havas Paris. Il a publié Les nouveaux gladiateurs (Michalon, 2003).

 

 

« La traîtresse »

de Dominique ZACHARY

 

 Dans une école des années 70, le narrateur enseignant, découvre un matin que la plaque commémorative vissée au mur en hommage à l’une de ses amies, a été profanée. Sa colère est grande, mais plus encore il se sent investi d’une mission, celle de passeur, il se met alors à raconter à ses élèves l’histoire de Suzanne et Pierre, il y a presque 30 ans.

 

 9 septembre 1944. Morelange, petite ville frontière de la Belgique à deux pas de la France et du Luxembourg. Tout le monde fête la Libération. Suzanne Gasper, une jeune enseignante, danse aussi la polka. Dans la foule, quelqu’un pointe Suzanne du doigt. La musique s’arrête. La fête tourne au cauchemar. Suzanne Gasper doit comparaître devant un jury populaire improvisé sur la place du village. Elle est tondue.

 

 En quelques minutes, le destin de la jeune femme bascule : le professeur plein d’idéal, qui luttait pour l’intégration des filles dans son école, devient la bannie, la pestiférée, la « traîtresse ».

 

 Ce roman est inspiré de faits réels, qui ont eu pour toile de fond l’épuration, le conseil de guerre d’Arlon (Belgique) en juin 1945.

 

 Des personnages attachants et courageux, qui vont connaître l’humiliation et l’injustice qu’infligent toujours les lâches et les vainqueurs

 

 

Journaliste belge dans la presse quotidienne et chroniqueur judiciaire, Dominique Zachary est aussi auteur de plusieurs livres à succès en Belgique, dont La patrouille des enfants juifs (préfacé par Louis Malle), adapté à la scène et pour la bande dessinée. La traîtresse est son premier roman.

 

 

Pourquoi nos élites dont on attendait tant ont disparu ? Pourquoi nos patrons considérés un temps comme le dernier recours sont-ils voués aux gémonies ? Pourquoi les médias s’érigent-ils en « marchands d’indignation » ?

 

 

 

L’enjeu est de taille. A l’heure où la situation économique du pays est liée à la croissance de ses entreprises, recréer l’envie et savoir l’animer est devenu impératif. Et les entreprises sont les mieux placées pour donner l’exemple, à condition qu’elles en prennent conscience.

 

 

 

Jean-Michel Hieaux est vice-président d’Havas Paris. Il a publié Les nouveaux gladiateurs (Michalon, 2003).

 

 

« Le Salarié musulman en France Réalités et perspectives  »

de Fatima ACHOURI

 

 Préface de Mustapha Chérif

 

 Il y a ceux qui prient en cachette au bureau, ceux qui « rattrapent » les prières de la journée après le travail ou ceux qui prennent des RTT pour être en accord avec leur religion. Et puis il y a ceux qui dissimulent leur « signe ostentatoire », interdit en entreprise, sous une perruque. Vouloir pratiquer sa religion au travail est une revendication légitime pour beaucoup de salariés musulmans, intégrés dans la société française. La gestion du fait religieux est ainsi traversée par de multiples revendications et ne se fait pas toujours dans un climat social serein au sein de l’entreprise.

 

 La culture d’entreprise prévaut sur l’individu et les managers et autres DRH ne sont pas prêts encore à intégrer la notion du vivre-ensemble car ils ne sont pas formés, en tout cas pas dans les PME et TPE. Au cœur du débat, un vide juridique et une méconnaissance du facteur religieux. La France n’est plus seulement chrétienne, il faut désormais composer avec plus de trois millions de musulmans. Quelles sont les réponses à apporter à ce nouveau modèle de management ? Quelle place occupe la religion musulmane dans l’entreprise et plus généralement dans la société française ?

 

 Pour mener son étude sociologique, Fatima Achouri a recueilli le témoignage de salariés âgés de 23 à 50 ans, appartenant à des catégories socioprofessionnelles les plus variées : secteurs de l’automobile, banque, assurance, enseignement, du secteur informatique….. Ils sont ouvriers, employés, agents de maîtrise, techniciens ou cadres.

 

 Titulaire d’un Master en ressources humaines et en civilisation musulmane, Fatima Achouri a évolué pendant plus de douze ans au sein de grands groupes nationaux et internationaux en France et à l’étranger, dans des fonctions de management, relation client, DRH. Elle est consultante dans la gestion du multiculturel et du religieux.


MINE D'INFOS: Agenda de rentrée de l'association DESSEIN

MINE D'INFOS: Agenda de rentrée de l'association DESSEIN: L’association DESSEIN (Dauphine EcoSanté Social Entente et Idées Nouvelles) avec l’Université Paris Dauphine,   l’Institut Curie dans le...

Agenda de rentrée de l'association DESSEIN


L’association DESSEIN (Dauphine EcoSanté Social Entente et Idées Nouvelles) avec l’Université Paris Dauphine,  l’Institut Curie dans le cadre de Paris Sciences et Lettres,  vous donne rendez-vous à la rentrée pour

 

Ø  un petit-déjeuner-débat le jeudi 3 octobre 2013

La loi de financement de la sécurité sociale pour 2014, quelle vision ? quels enjeux ?

Institut Curie, Amphi Constant Burg de 8h30 à 10h

 

Ø  un séminaire le mercredi 16 octobre  2013

Le parcours de soin, so what?

Salle Raymond Aron, Université Paris Dauphine  de 8h30 à 12h30

 

Depuis 2004, l’association DESSEIN rassemble chaque année près de 1000 personnes lors des  Rencontres Dauphine Santé. Grâce  à vous et à votre dynamisme, un réseau  multidisciplinaire s’est ainsi crée. Nous poursuivrons en cette nouvelle année 2013/2014 notre développement en tant que think tank afin d’être un lieu de  réflexion et de proposition pour le système de santé.

 

En savoir plus :

Renseignements et ou inscription :

Dr Christine Roullière-Le lidec

Présidente de DESSEIN

christine.roulliere@wanadoo.fr

MINE D'INFOS: Hit des liens les plus cliqués cette semaine ...

MINE D'INFOS: Hit des liens les plus cliqués cette semaine ...:   Mine d'infos a franchi la barre des   84 690   visites aujourd'hui   HIT DES PAGES LES PLUS L...

Hit des liens les plus cliqués cette semaine ...

 
Mine d'infos a franchi la barre des
 
84 690
 
visites aujourd'hui
 
HIT DES PAGES LES PLUS LUES DE LA SEMAINE:
 
 
Si vous aussi êtes sur twitter, je vous propose de rester en contact sur la toile : @pressentinelle2


En dehors des infos santé/ protection sociale/ RH/ Mutuelle etc... vous retrouverez au fil de l'eau les actualités de la  Mgefi également  sur le blog Mine d'Infos : http://pressentinelle2.blogspot.fr/

 
Rappel : Les responsables de la MGEFI - Mutuelle Générale de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, qui vient d'être certifiée ISO 9001 par l'AFNOR le mois dernier, sont à disposition des journalistes pour livrer leur regard, témoignage, ou expertise ... pour les sujets liés à la santé ou à la protection sociale.
 
La MGEFI en faits et chiffres
■ Créée le 13 septembre 2007.
■ En 2009, la MGEFI remporte l'appel public à la concurrence lancé par l'Administration de Bercy.
■ La MGEFI regroupe 280 000 adhérents et 360 000 personnes protégées.
■ 260 collaborateurs au service des adhérents.
■ Un réseau de 800 militants.
■ En 2012, la MGEFI rejoint le groupe Istya *
■ Certifiée ISO 9001: 2008 le 17 juillet 2013 AFNOR
www.mgefi.fr


Très bon week-end
et ou
Très bonnes vacances
 
 

MINE D'INFOS: Nouvelle gouvernance chez Pierre Fabre

MINE D'INFOS: Nouvelle gouvernance chez Pierre Fabre: Mise en place d'une nouvelle gouvernance à la suite de la disparition de Monsieur Pierre Fabre   CASTRES, le 1 er août 2013...

Nouvelle gouvernance chez Pierre Fabre

Mise en place d'une nouvelle gouvernance
à la suite de la disparition de Monsieur Pierre Fabre
 
CASTRES, le 1er août 2013 - A la suite de la disparition de Monsieur Pierre Fabre survenue le 20 juillet dernier, les laboratoires Pierre Fabre ont annoncé aujourd'hui la mise en place d'une nouvelle gouvernance fidèle à la volonté de leur Fondateur de maintenir la pérennité et l'indépendance du Groupe.


 



 



 

 

mercredi 31 juillet 2013

MINE D'INFOS: Alerte fortes chaleurs sur Paris demain et après-d...

MINE D'INFOS: Alerte fortes chaleurs sur Paris demain et après-d...: COMMUNIQUÉ DE PRESSE Nouvel épisode de fortes chaleurs jeudi et vendredi prochains à Paris L’agglomération Parisienne devrait tra...

Alerte fortes chaleurs sur Paris demain et après-demain

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Nouvel épisode de fortes chaleurs jeudi et vendredi prochains à Paris



L’agglomération Parisienne devrait traverser demain et vendredi 1er aout un nouvel épisode de très fortes chaleurs. La Ville de Paris appelle l’ensemble des Parisiens à la plus grande vigilance et à la solidarité. Elle encourage chacun à porter une attention particulière aux personnes les plus vulnérables, en particulier les personnes âgées, les enfants et les sans-abri.


Afin d’anticiper cet épisode, les services de la Ville de Paris contacteront ce jour les 865 personnes inscrites en catégorie 1 parmi les 20 000 du fichier Chalex(1), c'est-à-dire les personnes seules sans entourage immédiat et sans suivi particulier, afin de leur rappeler les mesures de précaution, de leur proposer une inscription et un transport en salle rafraichie lors du pic de chaleur prévu jeudi, et d’identifier tout besoin ou tout problème particulier. Les personnes ne répondant pas ce jour seront rappelées a minima à 3 reprises dans les prochaines 48h. La cellule de régulation sociale sera également activée afin que les travailleurs sociaux de la Ville de Paris puissent mettre en contact les personnes désireuses de bénéficier d’aide avec les différents services compétents de la Ville (CASVP)


Si, durant les prochains jours, le niveau d’alerte 3 venait à être activé par le Préfet, la Ville de Paris mettra en œuvre, comme le « Plan canicule » le prévoit, des cellules de crise dans chaque arrondissement pour réguler les urgences sanitaires et sociales, et coordonner les différentes interventions nécessaires : visites à domicile, transport des personnes en difficulté vers les salles rafraîchies, intervention du SAMU.


Par ailleurs, conformément au Plan en vigueur, la Ville de Paris conduit diverses actions de prévention et d'information, notamment dans ses établissements accueillant des personnes âgées. Comme dans les crèches, les centres de loisirs et les centres de protection maternelle et infantile, les professionnels sont mobilisés et formés aux bonnes pratiques cas de fortes chaleurs.


Des messages de prévention à l'attention des personnes vulnérables, adaptés à l'évolution du niveau de chaleur, sont également diffusés durant cette période par la Ville de Paris sur le site paris.fr, les panneaux lumineux ainsi que dans les équipements municipaux.


Enfin, la Ville rappelle que de nombreux réseaux fédérés par la Ville de Paris sont prêts à intervenir : jeunes du service civique, commerçants solidaires, bénévoles de Voisin’âge, Réserve solidaire, associations partenaires et agents volontaires de la Ville.


1. Le fichier CHALEX (Chaleur Extrême) regroupe les Parisiens âgés de 75 et plus et/ou en situation de handicap, qui ont fait la démarche de s’inscrire afin d’être contactés en cas de périodes de fortes chaleurs. Il a été mis en place en 2004 et compte à ce jour 20 000 inscrits.



MINE D'INFOS: REFORME DES RETRAITES : LA CFE-CGC ENTENDUE PAR LE...

MINE D'INFOS: REFORME DES RETRAITES : LA CFE-CGC ENTENDUE PAR LE...: La CFE-CGC se félicite que la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, envisage dans ses préconisations de rete...

REFORME DES RETRAITES : LA CFE-CGC ENTENDUE PAR LE GOUVERNEMENT !


La CFE-CGC se félicite que la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, envisage dans ses préconisations de retenir la prise en compte des années d’études post-bac pour le calcul de la retraite. Ce point est pour la CFE-CGC le préalable à toute discussion sur l’allongement de la durée de cotisations.


C’est aujourd’hui, que la ministre doit remettre ses conclusions au Premier ministre. Selon les informations du journal « le Figaro », il apparaît que Marisol Touraine portera cette proposition qui est au cœur de celles de la CFE-CGC.


Parmi les nombreuses propositions de la CFE-CGC pour pérenniser le système de retraite par répartition : la création de la cotisation sociale sur la consommation qui consisterait à augmenter les cotisations patronales pour la retraite et à baisser les cotisations patronales sur la maladie pour améliorer la compétitivité des entreprises.




La CFE-CGC propose également la suppression de la cotisation salariale maladie pour améliorer le pouvoir d'achat des salariés. En contrepartie, une augmentation du taux de TVA normal et intermédiaire de 2 points rapporterait 15,5 milliards compensant intégralement la suppression de la cotisation maladie salariés et la baisse de la cotisation patronale maladie.
 La proposition de la CFE-CGC garantit le pouvoir d'achat des retraités. C'est donc bien une solution de financement gagnant-gagnant susceptible de répartir de manière plus juste les efforts nécessaires à la survie des régimes dans le temps.


La CFE-CGC sera donc attentive aux conclusions du gouvernement sur la prise en compte des années d’études post-bac et aux modalités de sa mise en œuvr

MINE D'INFOS: Diabétiques traités par insuline : Une nouvelle ap...

MINE D'INFOS: Diabétiques traités par insuline : Une nouvelle ap...: Gluci-Chek, l’application qui compte les glucides   pour les personnes diabétiques traitées par insuline   (Désormais disponibl...

MINE D'INFOS: Diabétiques traités par insuline : Une nouvelle ap...

MINE D'INFOS: Diabétiques traités par insuline : Une nouvelle ap...: Gluci-Chek, l’application qui compte les glucides   pour les personnes diabétiques traitées par insuline   (Désormais disponibl...

Diabétiques traités par insuline : Une nouvelle application compte les glucides pour vous...


Gluci-Chek, l’application qui compte les glucides

 pour les personnes diabétiques traitées par insuline

 

(Désormais disponible sur Apple Store et Google Play)

 

 Parce que l’alimentation reste encore trop souvent une difficulté pour les personnes diabétiques, en particulier lorsqu’elles ne mangent pas chez elles, Roche Diabetes Care lance Gluci-Chek, une application smartphone qui permet d’évaluer les valeurs nutritionnelles des aliments, en particulier les glucides. Cette application est disponible sur Apple Store et Google Play.

 

Pour apporter une aide concrète, efficace et mobile aux patients traités par insuline, Roche Diabetes Care a développé une application smartphone qui leur permet, à tout moment, d’évaluer les valeurs nutritionnelles de leur repas (en identifiant la valeur glucidique rapidement et simplement) et d’enregistrer des événements qui peuvent influencer leur glycémie (stress, sport, fatigue…).

 

Elaborée en collaboration avec un groupe de patients diabétiques et avec des professionnels de santé, cette application gratuite s'adresse aux personnes traitées par insuline.

 

MINE D'INFOS: REFORME DES RETRAITES : Quelles pistes pour le ret...

MINE D'INFOS: REFORME DES RETRAITES : Quelles pistes pour le ret...: Conférence parlementaire « Quelles pistes pour le retour à l’équilibre ? » Bref retour sur la conférence –présidée par Michel ISSIN...

REFORME DES RETRAITES : Quelles pistes pour le retour à l’équilibre ?


Conférence parlementaire

« Quelles pistes pour le retour à l’équilibre ? »

Bref retour sur la conférence –présidée par Michel ISSINDOU  Député de l’Isère

Rapporteur de la branche vieillesse du PLFSS 2013  et Arnaud ROBINET Député de la Marne Conseiller politique de l’UMP qui c’est tenue le 13 juin dernier à la Maison de la Chimie

 

Extraits choisis

Dans un sondage réalisé par Ipsos publié le jeudi 2 mai 2013, les Français sont 66% à estimer nécessaire d’augmenter une nouvelle fois la durée de cotisation et 63% pensent qu’il faut relever l’âge de départ en retraite. En revanche, diminuer le montant des pensions ou taxer davantage les retraites est jugé nécessaire par seulement 26% et 25% des Français. Ce sondage est le signe que les retraites sont une préoccupation importante pour les Français.

le système de retraite français est confronté à de nombreuses évolutions liées à la démographie et à un taux de croissance inférieur aux prévisions qui ne permettent plus de garantir son financement sur le long terme.

Les dernières prévisions du Conseil d’orientation des retraites annoncent un déficit du système par répartition en 2020 de 22 milliards d’euros.

La future réforme devra répondre à plusieurs enjeux : pérennité du système, équité entre générations, transparence ou encore justice sociale.

De nombreuses questions se posent : quelles sont les nouvelles pistes de la réforme pour maintenir ce système sur le long terme ? Pourra-t-on répondre à son besoin de financement dans le contexte budgétaire contraint actuel ? Le fonctionnement même du système sera-t-il obligatoirement remis en cause ? Quelles seront les conséquences de la future réforme sur la santé économique de nos entreprises et sur l’épargne des Français ?

Le rapport rendu par la Commission d’experts présidée par Yannick MOREAU sera le point de départ de la phase de concertation entre les trois ministres porteurs de cette réforme : Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, Pierre MOSCOVICI, ministre de l’Économie et des Finances et Michel SAPIN, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Les 3 objectifs du  projet de loi présenté au Parlement: le financement à court terme, la pérennité à long terme de notre système par répartition et des mesures de justice.

« Le projet de loi n’aura pas pour ambition de renverser les principes existants mais bien de « les consolider » et les inscrire dans la durée » afin de conserver le socle du système qu’est la retraite par répartition.» Marisol TOURAINE

Cette Conférence parlementaire sur la Réforme des retraites, a été l’occasion pour les intervenants de débattre de l’ensemble de ces mesures.de l’état des lieux du système français, des conditions de l’équilibre du système ainsi que des impacts de la future réforme sur la santé économique de la France.

 

Coups de projecteur sur 3 interventions

 

René Teulade
Ancien président de la FNMF
Ancien ministre
Sénateur de la Corrèze
Membre de la Commission des affaires sociales

 

Le problème relatif aux retraites n’est pas nouveau : en janvier 2000, les travaux du Conseil économique, social et environnemental avaient abouti à un rapport qui avait fait l’unanimité des partenaires (organisations syndicales, économiques et sociales, le patronat s’étant abstenu).

L’avenir des retraites est une question mouvante, qui appelle des adaptations progressives en fonction des réalités économiques et des réalités démographiques contemporaines des décisions qui sont prises.

Notre rapport tournait autour de cinq axes de réflexion qui demeurent aujourd’hui d’actualité.

Le premier résidait dans une meilleure articulation des différents temps de la vie grâce à une plus grande progressivité de la retraite.

Le deuxième concernait la garantie d’un juste remplacement du salaire par la retraite.

Le troisième plaidait en faveur de la mise en place immédiate de financements complémentaires ne pénalisant pas la compétitivité et l’emploi avec la création d’un fonds de réserve alimenté par les recettes fiscales et parafiscales, par exemple en provenance des cessions d’actifs des entreprises nationalisées (EDF, La Poste, etc.). Ce fonds aurait relevé de la solidarité nationale, et les cessions d’actifs des quinze dernières années auraient largement compensé les 15 à 20 milliards d’euros qui manquent actuellement à nos systèmes de retraites.

Le quatrième portait sur la recherche d’une croissance créatrice d’emplois, et le cinquième axe visait l’institution d’un centre national de vigilance et de garantie des retraites. Sa composition devrait refléter le caractère paritaire de la gestion des retraites en associant les pouvoirs publics, des personnalités qualifiées (économistes, démographes, sociologues), les organismes publics d’évaluation, d’inspection et de recherche, ainsi que les représentants des organismes représentant les actifs et les retraités. Les idées émises voici quinze ans ne sont pas toutes obsolètes…

 

Les conflits (entre les employeurs, les salariés, les actifs, les retraités) alimentés par le matraquage médiatique devraient céder la place à une entente possible entre les différents acteurs autour d’une solution économique provisoire et adaptable sur les retraites. De ce point de vue, les colloques comme celui-ci, par leur contribution au débat et à l’échange d’idées, sont indispensables pour apporter une réponse qui devient urgente.

 

Michel ISSINDOU
Député de l’Isère
Membre de la Commission des affaires sociales

La retraite par répartition était souhaitée et espérée par tous. Il s’agit d’un bel acquis que tout le monde désire conserver. Nous devrons peut-être mettre en place des mesures paramétriques immédiates pour combler les déficits insupportables du système des retraites. Il est dans l'intérêt de tous de réfléchir à une réforme systémique à l'exemple des grandes transformations conduites dans d'autres pays.

 

Au-delà des changements de court terme existe la nécessité de revisiter le cœur du mécanisme des retraites et de questionner les sujets non traités dans les réformes précédentes, tels que l’inégalité entre hommes et femmes ou la pénibilité par exemple.

 

280 milliards d’euros sont actuellement versés pour le financement des retraites. Or, il ne manque qu’une vingtaine de milliards pour combler le déficit. Il s’agit donc d’une période compliquée d’ajustements nécessaires pour replacer au centre du système des éléments de justice et d’égalité.

 

Arnaud ROBINET
Député de la Marne
Membre de la Commission des affaires sociales

 

Ce colloque doit se placer dans une continuité et rester un lieu de concertation pour trouver la ou les solutions qui nous permettront d’atteindre l’objectif que nous partageons tous : la sauvegarde de notre système par répartition.

Nous devrons éventuellement mettre en place une réflexion autour du régime unique, du système par points et de l’épargne retraite. Il s’agit sans doute d’éduquer nos concitoyens à cette dernière.

Partenaires de l’événement:
Klesia Towers Watson Préfon Anacofi

 

 
En savoir plus :
L’organisation de cette Conférence parlementaire ainsi que la réalisation d’une synthèse électronique ont été assurées par : Rivington
contact@rivington.fr / www.rivington.fr