vendredi 13 juin 2014

MINE D'INFOS: Participez à l'enquête en 6 questions pour "Mine ...

MINE D'INFOS: Participez à l'enquête en 6 questions pour "Mine ...: Blog d'information et d'analyse santé     Questionnaire de satisfaction   1) Sur une échelle de 1 à 10, quelle no...

Participez à l'enquête en 6 questions pour "Mine d'Infos"

Blog d'information et d'analyse santé

 
 
Questionnaire de satisfaction

 
1) Sur une échelle de 1 à 10, quelle note donneriez-vous  au blog "Mine d'Infos" ?
 
 

 
2) Que pensez-vous de sa présentation ?
 
 

 
3) Que pensez-vous de la qualité des textes ? Du contenu ?
 
 

 
4) Que pensez-vous des sujets traités ? D’autres sujets vous intéresseraient-ils ?
 
 

 
5) Faites-vous suivre le lien vers le blog " Mine d'Infos" auprès d’autres personnes/institutions ?
 
 

 
6) Avez-vous des remarques à faire concernant le Blog "Mine d'Infos" ?
 
  

Merci de faire suivre vos réponses à : nansellsalles@hotmail.fr
 ou
 de poster un commentaire sur le blog
 
 
 
 
 
 
Abonnez-vous à Mine d'Infos
  sur twitter
 
 
 
   
 
 

 

Bien dormir sans ronfler ....


Vacances, calme et vie en communauté

Bien dormir sans ronfler : la garantie de vacances en famille ou entre amis réussies … et d’accidents évités !

L’heure des vacances approche, les réservations pour se retrouver entre amis ou en famille dans un gîte ou une grande villa sont bouclées, mais une angoisse subsiste. Pourvu que mes voisins de chambre ne ronflent pas et qu’ils ne m’empêchent pas de dormir. Il serait dommage que ce mal qui touche 10 à 15 millions de français (pouvant atteindre 95 décibels) gâche vos vacances et soit source de conflits et d’irritabilité.

Pour se prémunir, des solutions existent.

Oniris, un petit appareil discret pour réduire ronflement et apnées du sommeil garantira belles nuits tranquilles à toute la maisonnée.

Le ronflement : une gêne mécanique qui peut avoir de lourdes conséquences

D’où vient le célèbre « RRRR, PCHHHH » (éventuellement remplacé par PFFFF) ?

Provoqué par le relâchement des tissus de la gorge (en particulier la langue) qui viennent bloquer le passage de l’air, le son du ronflement provient de la vibration de ceux-ci lors de la respiration. Sifflement, applaudissements, coups de coude ou autres ne servent à rien mis à part réveiller le ronfleur … et stopper pour un temps le bruit.

Accentué par plusieurs facteurs, le ronflement peut être favorisé par l’embonpoint, la position du dormeur, le nez bouché ou l’hygiène de vie (tabac, alcool) … S’il s’agit d’un ronflement simple lié à un repas un peu arrosé ou à un rhume, il n’y a pas de raison de se préoccuper outre mesure. Mais s’il est régulier, il vaut mieux prendre en main ce problème loin d’être anecdotique ; qui peut être un signe précurseur et/ou annonciateur d’une apnée du sommeil, plus problématique et aux multiples conséquences (augmentation de la tension artérielle, accélération du rythme cardiaque...)

Pour plus d’informations : http://www.ronflement-apneedusommeil.com

Des vacances annulées ou des passions refoulées à cause du ronflement

Une sieste sur la plage, une nuit en refuge ou en train couchette, des vacances sous la tente sont des moments où l'on craint de faire subir à son entourage les nuisances sonores de ses ronflements.

Se trouvant souvent sans solution, les forums internet grouillent de témoignages de  ronfleurs qui préfèrent renoncer à leurs vacances idéales plutôt que de se mettre dans une situation mal à l’aise ou de faire prendre des risques à leurs voisins de chambrée. Toujours à l'avant garde, le "Petit Echo de l'Alpe Matheysine" a même mis au point à titre expérimental une échelle de cotation des ronflements, comparable aux cotations qui existent pour les difficultés en escalade, échelle des risques d'avalanche, ou autres pour les risques industriels ou sismiques[1]. C’est dire combien le « risque ronfleur » est répandu dans les refuges de  montagne.

Oniris a donc développé une solution innovante et accessible au plus grand nombre qui réconciliera le ronfleur avec son entourage et avec le plaisir de vacances en communauté.

L’orthèse Oniris se présente comme un petit appareil, sous forme de gouttière ou de protèges dents, qui permet de maintenir la mâchoire du bas un peu avancée ce qui permet de laisser passer l’air plus facilement dans la gorge et donc de supprimer les ronflements.

Alors pour retrouver le plaisir des repas en famille, longues soirées à papoter au coin du feu et convivialité des vacances,  complétez votre valise avec l’orthèse oniris, disponible en pharmacie ou sur www.oniris-ronflemenent.fr – 69 euros

A propos d’Oniris

Créée en 2011 suite aux travaux du Docteur Vincent, Oniris, start-up familiale, met au point, fabrique et commercialise des Orthèses d’Avancée Mandibulaire (OAM), made in France. Alors que les traitements existants étaient jusqu’alors perçus comme chers et/ou contraignants, l’orthèse Oniris a été créée afin d’apporter une solution simple, économique et efficace aux problématiques liées au ronflement et à l’apnée du sommeil. Elle a fait l’objet d’une étude clinique validant ses bénéfices, de plusieurs brevets et reçoit le soutien d’un comité scientifique regroupant plusieurs grands spécialistes. Déjà 20 000 patients l’ont adoptée !

Oniris est accompagnée par Oséo, en tant que Jeune Entreprise Innovante.


Chiffres clés :
Un chiffre d’affaires de près d’1 million d’euros en 2013
Depuis son lancement 20 000 patients ont adoptés l’orthèse Oniris.
Objectif 40 000 patients appareillés en 2014
Déjà disponible sur commande dans 20 000 pharmacies
 

MINE D'INFOS: Rapport : Perspectives des retraites en France

MINE D'INFOS: Rapport : Perspectives des retraites en France: Remise au Premier ministre du premier rapport annuel du   Conseil d’Orientation des Retraites sur les évolutions et les pers...

MINE D'INFOS: Rapport : Perspectives des retraites en France

MINE D'INFOS: Rapport : Perspectives des retraites en France: Remise au Premier ministre du premier rapport annuel du   Conseil d’Orientation des Retraites sur les évolutions et les pers...

Rapport : Perspectives des retraites en France



Remise au Premier ministre du premier rapport annuel du
 
Conseil d’Orientation des Retraites sur les évolutions et
les perspectives des retraites en France

Raphaël HADAS-LEBEL, Président du Conseil d’Orientation des Retraites, a remis le 12 juin 2014, en présence de Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marylise LEBRANCHU, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique et Christian ECKERT, secrétaire d’Etat au Budget, le premier rapport annuel du Conseil d’Orientation des Retraites (COR) sur les évolutions et les perspectives des retraites en France.

Ce document, adopté en séance plénière du COR, répond aux dispositions de la loi du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites. La loi confie au COR la nouvelle mission de produire, au plus tard le 15 juin, un document annuel et public sur le système de retraite, fondé sur des indicateurs de suivi, au regard des objectifs qui lui sont impartis.

Le Premier ministre souligne la grande qualité de ce travail, effectué dans des délais très courts. C’est une première étape de la mise en place du nouveau dispositif de pilotage du système de retraite, qui vise à suivre à échéances plus rapprochées la conformité de ses évolutions avec les grands objectifs de justice et de pérennité financière qui ont guidé la réforme des retraites.

Le Comité de suivi des retraites, nouvelle instance prévue par la loi, sera mis en place dans les semaines qui viennent. Ce Comité indépendant, qui sera composé de personnalités reconnues pour leurs compétences en matière de retraite, devra remettre un avis annuel et public avant le 15 juillet indiquant si le système de retraite s’éloigne, de façon significative, des objectifs définis, et faire des recommandations, le cas échéant, sur des mesures de correction.

http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/rapport-annuel-du-conseil-d-orientation-des-retraites-sur-les-evolutions-et-les-per

Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15

communication@pm.gouv.fr


MINE D'INFOS: Elections à l'Academie de médecine

MINE D'INFOS: Elections à l'Academie de médecine:  PRESENTATION DES HEUREUX ELUS Professeur Dominique LECOMTE   élue membre titulaire dans la 3 ème division, section des sc...

Elections à l'Academie de médecine

 PRESENTATION DES HEUREUX ELUS


Professeur Dominique LECOMTE  élue membre titulaire
dans la 3ème division, section des sciences biologiques
 
Née le 17 mars 1946 en Isère
 
« La » médecin légiste française.
Elle débute ses études en Anatomie Pathologique, suit la carrière hospitalo-Universitaire, devenant Chef de travaux-Assistant des Hôpitaux à la Faculté de Médecine Saint-Antoine chez son Maître, Louis Orcel. Elle s’y forme en autopsie.
Louis Orcel lui conseille de s’orienter vers la Médecine légale, alors en plein délabrement, et la dirige vers l’Institut Médico-Légal de Paris. Elle passe le Certificat d’études spéciales de cette discipline et devient Professeur des Universités de Médecine Légale et Directeur de l’Institut Médico-Légal en 1998.
Dominique Lecomte réforme l’Institut en y réintroduisant «Science et Conscience» : elle réforme la pratique des examens de corps et des autopsies tout en développant l’accueil et l’écoute des familles. Parallèlement, elle enseigne la Médecine Légale et le Droit médical à Paris VI, V, XII, puis II et VIII, à l’Ecole des Officiers de Gendarmerie, différentes Ecoles des Officiers de Police, dont celle de Paris, participe à la formation continue en Thanatologie médicolégale et devient Présidente de l’Association Française de Formation Continue en Médecine Légale de 1990 à 1999. A l’étranger, c’est au Pakistan, au Liban, en Centrafrique qu’elle est envoyée en mission d’enseignement et de réorganisation de la Médecine Légale.
Dominique Lecomte multiplie, parallèlement, les fonctions d’expertise au titre de médecin légiste (elle est nommée dès 1992 experte agréée par la Cour de Cassation, devenant Vice-Présidente de la section médicale des experts agréés) et aussi dans des domaines débordant largement la médecine légale au sens strict. Elle devient membre du Comité d’éthique funéraire de la Ville de Paris, du Conseil supérieur de l’Administration Pénitentiaire, du Conseil scientifique de l’AFFSAPS, Présidente de la Commission scientifique des prestations sanitaires du Ministère de la Santé, Vice-Présidente du Comité Economique des Produits de Santé, auteur d’un rapport sur «les aides techniques» dans le handicap en France demandé par le Ministre de la Santé. Le Ministre de l’Intérieur et le Ministre de la Santé le 24 septembre 2003 lui demandent un rapport sur la gestion des situations de décès massifs à la suite de la canicule.
D’autres missions lui seront demandées pour enquêter sur de multiples catastrophes (de l’attentat du RER de Paris, à l’accident du vol Rio-Paris). Ce sont aussi le Tribunal Pénal International au Rwanda puis celui de La Haye qui la missionnent pour étude de dossiers et documents. Cela la conduit à enquêter sur place au Rwanda et au Kosovo (où elle passe trois mois).
Dominique Lecomte est l’auteur de 256 publications.
Elle a publié deux ouvrages aux Editions Fayard : «Quai des ombres Vingt ans au service des morts» en 2003, réédité en 2012 dans la collection Pocket et «La Maison du mort» en 2010.
Dominique Lecomte est membre de la Société Française de Médecine Légale et Criminologie, de l’American Academy of Forensic Sciences (USA) et de la British Association in ForensicMedicine, Edinburgh.
Elle est Officier de l’Ordre National du Mérite, Commandeur de l’Ordre de Palmes Académiques et Commandeur de la Légion d’Honneur.
 
 Professeur Gilles FAVRE (Toulouse)  élu membre correspondant dans la 3ème division,  section des sciences pharmaceutiques
 
 Il a fait toutes ses études universitaires à l’université Paul Sabatier de Toulouse, du diplôme de pharmacie et du DEA de Biotechnologie et Pharmacologie fondamentale au Doctorat en Sciences pharmaceutiques,  conjointement à une carrière hospitalière. Après l’Internat il gravit toutes les étapes : Assistant puis Directeur de laboratoire et enfin chef du département de Biologie et de pathologie depuis 2002, département qui comprend les diverses disciplines suivantes : Biologie, Anatomie, Cytologie, Pharmacologie, oncogénétique et transfert bioclinique.
 
Après sa formation à l’université Paul Sabatier il fait également une carrière universitaire de haut niveau : Successivement chargé de cours, maître de conférences et enfin Professeur des universités.
 
2011 : Professeur des universités Praticien hospitalier de Pharmacie PU PH CE 1.
 
Une carrière consacrée à la cancérologie avec la volonté d’associer les recherches fondamentales de Biologie et Biochimie cellulaire et les recherches biocliniques. Il dirige une équipe de recherche au sein du centre de recherche en cancérologie de Toulouse, unité INSERM U 1037, avec comme fil rouge l’étude des mécanismes de signalisation cellulaire et le développement de thérapies ciblées avec plusieurs temps forts :
- Mise en évidence du métabolisme perturbé du cholestérol dans les cellules tumorales, caractérisé par la surexpression du récepteur aux LDL et des dérégulations de HMG-CoAréductase, l’étude du récepteur aux LDL comme cible thérapeutique ce qui l’a conduit aux développement des vecteurs nano particulaires biomimétiques des LDL, et à la création d’une jeune société innovante.
- Démonstration du rôle proapoptotique du farnésol et du géranylgéraniol dans la cellule tumorale ; Gilles Favre fut parmi les premiers à mettre en évidence le rôle des inhibiteurs desfarnésyl et géranyltransférase. Ces inhibiteurs font partie des premières thérapies ciblées à avoir été développées pour cibler l’oncogène Ras. Ce travail débuté dans les années 1995 a été conduit jusqu’aux essais cliniques dont les derniers viennent d’être publiés.
- Démonstration, avec d’autres équipes du rôle gène suppresseur de tumeur de la GTPaseRhoB, études des mécanismes moléculaires de la fonction de RhoB dans la tumorigenèse et la réponse aux stress genotoxiques. G. Favre et son équipe ont également démontré que RhoB était un facteur pronostic dans les cancers du poumon à petites cellules ainsi qu’un facteur important dans la réponse aux thérapies qui ciblent la voie des MAPK dans les cancers du poumon et dans les mélanomes.
Tous ces travaux ont été menés dans le cadre de collaborations nationales et internationales comme par exemple J.C. Fruchart de Lille pour les LDL vecteurs de médicaments et aux Etats-Unis S.M Sebti de Tampa en Floride pour les inhibiteurs de prényltransférase et H Warmus de Bethesda pour le cancer du poumon.
 
Ces recherches ont donné lieu à 114 publications internationales  et 5 brevets.
 
Expert et d’évaluateur de la recherche dans de nombreux comités nationaux (conseil scientifique de l’INSERM) et internationaux (Inca et Alberta cancer board au Canada).
 
Il assure la direction de la Fondation recherche et innovation thérapeutique en cancérologie (RITC) qui fédère dans la région toulousaine 63 équipes de recherche fondamentale et 13 services cliniques ainsi que des partenaires industriels dans le but d’accélérer les découvertes thérapeutiques en cancérologie. Enfin il est depuis Juin 2013 Directeur du Cancéropole GrandSud Ouest (il existe actuellement 7 cancéropoles créés l’Institut national du Cancer).
 
 
Professeur Ding-Feng SU (Shanghai) élu membre correspondant étranger dans la 3ème division, section des sciences pharmaceutiques
60 ans,
 
Docteur en médecine de l’université de Shanghai.
 
professeur de pharmacologie et directeur du département de pharmacologie de la faculté de pharmacie de Shanghai.
 
Il a soutenu en 1986 un Doctorat d’état ès sciences à l’université Claude Bernard Lyon 1
 
Ces travaux de recherche qu’il a abordés à la fois sur le plan expérimental et sur le plan clinique ont porté sur la pharmacologie cardio-vasculaire, plus particulièrement sur :
- la régulation de la pression artérielle,
- les médicaments antihypertenseurs
- les stratégies thérapeutiques de prévention dans les maladies cardio-vasculaires
 
Il a publié 155 articles dans des revues scientifiques à comité de lecture. Il est l’éditeur scientifique de 19 ouvrages en langue chinoise sur la pharmacologie générale et la pharmacologie cardio-vasculaire.
 
Il a été éditeur en chef de 2007 à 2011 de Clinical and Experimental Pharmacology and Physiology, journal dont le facteur d’impact est 2. 2. Il est actuellement éditeur en chef du journal CNS Neuroscience and Therapeutics dont l’impact est 4. 4. Membre du comité éditorial de nombreux journaux scientifiques de langue chinoise et membre de nombreuses sociétés scientifiques chinoises et étrangères.
 
Il a déposé en Chine, depuis 2004, 12 brevets sur des méthodes expérimentales de recherche dans le domaine cardiovasculaire et sur diverses stratégies thérapeutiques du système cardiovasculaire
 
 Professeur Jean TAMRAZ  élue membre titulaire
 dans la 3ème division, section des sciences biologiques
et pharmaceutiques
 Libanais et français de 60 ans
 
Jean Tamraz obtient un baccalauréat de philosophie (1972) puis 2 années de pharmacie à l'Université Saint-Joseph (USJ)-CHU Hôtel-Dieu de France (HDF 1984, J.O. 18.03.92). Venu à Paris en 4ème année de médecine comme externe en neurologie (1978) au CHU Pitié-Salpêtrière-Univ. P.et M. Curie Paris 6
Il y débute son cursus de clinicien-chercheur par un certificat de neuroanatomie (1981), est intégré au Collège d'Evaluation Clinique en Résonance Magnétique (CERM, 1983-1987) de la Mission Interministérielle de Recherche. Docteur en Médecine et neuroradiologue hospitalier il est qualifié en neurologie et maladies du système nerveux (1987). En IRM, chez l'homme et l'animal, il définit le référentiel céphalique stéréo-taxique Chiasmato-Commissural postérieur (CH-CP), parallèle à la scissure de Sylvius et orthogonal à la ligne commissure postérieure-Obex (CP-OB) du tronc cérébral (Académie des Sciences, 1989). Jugé par les Prs A. Delmas, J. Lejeune, M.-O. Réthoré et J. Hureau il devient Docteur en sciences (Univ. René Descartes, 1991) sur "morphométrie de l'encéphale par résonance magnétique, application à l'anatomie comparée et à la tératologie". Qualifié en radiologie et imagerie médicale (1990), 2ème au concours de PH temps plein (1992), il quitte Paris
Nommé professeur de neurosciences à l'USJ-P.H. temps plein au CHU, chef du Service d’Imagerie (1994), il y implante et développe IRM et neuroradiologie. Coordonnateur des Maîtrises de Sciences Biologiques et Médicales (1994), Membre des Conseils de spécialité en Neurologie et Radiologie (1995), il soutient à Paris son Habilitation à Diriger des Recherches sur "morphométrie de l'encéphale en IRM appliquée à la pathologie chromosomique humaine, anatomie comparée et tératologie” (1996). Son intérêt au retard mental et/ou sensoriel, fréquent en méditerranée (consanguinité), le fait Président du Centre médico-psycho-pédagogique (1997), Ass.1901 affrontant le manque d’établissements spécialisés pour enfants handicapés < six ans (dépistage, diagnostic, traitement, soutien familial). En 2010 (J.O. 04.11.10), il crée l'Observatoire du Handicap et de la Déficience Intellectuelle ou Sensorielle (O.H.D.I.S.) sous la présidence d’honneur de M.O. Réthoré avec le réseau Intelli’Cure, dédié à l'approche du handicap et de son intégration dans la société, de l’enseignement à la recherche. Dirigeant le Mastère-recherche euro-méditerranée Neuroscience clinique et Neuroimagerie en retard mental et déficience intellectuelle et sensorielle (ISIS-Neuroscience and Biotechnology (2012, PTS, USJ et 11 universités), il coordonne en 2013 le DU Handicap mental et sensoriel, prise en charge globale (UISF et UNESCO).
Membre de l’association Scientifique Franco-Libanaise (A.S.F.L, 1991), secrétaire général de l’Association Développement de l’Hôtel-Dieu de France à Beyrouth (1992), des commissions Médicales et du Comité d’Ethique (1998), de l’équipement(2000), du groupe de réflexion stratégique (2001) du CHU, participant à l’évaluation de sa Faculté (Conférence Internationale des Doyens de Facultés de Médecine d'Expression Française, CIDFMEF, Beyrouth 2001-2002), il partage la réflexion de son projet d’établissement avec les Hospices Civils de Lyon, établit une conventions hospitalo-universitaire Hôtel-Dieu de France - CHNO des XV-XX (23.09.05). Ainsi juge-t-il que sa formation neuro-scientifique ne suffit plus : il acquiert un MBA Management Santé (USJ-Paris-Dauphine et Panthéon-Sorbonne, 2008).
Coordonnateur des Mastères recherche en Sciences biocliniques à l’USJ (2006), chargé de mission (2009) puis conseiller scientifique coordonnant les activités de recherche et développement près le Recteur de l’USJ, R. Chamussy (2010), il écrit Le Pôle Technologie Santé (PTS), de la gouvernance à la performance (Anis, 190 p., 2010) associant Agence Française de Développement (AFD) et Banque Européenne d’Investissement (BEI). Campus de l’Innovation USJ, technopôle en recherche interdisciplinaire, «clé de voûte » recherche-développement-santé publique-éthique, il est inauguré avec l’ANM (R. Ardaillou, J. Dubousset, P. Corvol, A. Carpentier, E.A. Cabanis) et J. Alouf (Acad Nat. Pharmacie), le 13.05.2011.
Auteur ou co-auteur d’une centaine de publications scientifiques
125 enseignements universitaires et EPU, 52 contributions à des thèses/mémoires, membre ou administrateur de 25 sociétés savantes en France, Europe, USA ou fédérations mondiales
 
 Docteur Eliete BOUSKELA (Rio de Janeiro) 
élue membre associée étrangère dans la 3e division,
sciences biologiques et pharmaceutiques
64 ans.
 
Docteur en médecine de l’Université Fédérale de Rio de Janeiro en 1973 elle a commencé très tôt sa carrière scientifique :
- au Brésil, en 1969, à l’Institut Carlos Chagas Filho,
- aux Etats-Unis, de 1974 à 1977, au département de physiologie de la Mayo Foundation à Rochester et au Département de Physiologie et de Biophysique de l’Université de Washington à Seattle,
- en Suède, entre 1987 et 1994, au département de Physiologie et de Biophysique de l’Université de Lund où elle devint Professeur Associé pendant un an avant de revenir au Brésil.
 
A Rio de Janeiro, Madame BOUSKELA est actuellement Professeur de Physiologie cardio-vasculaire et coordinatrice de la Recherche Clinique du Centre Biomédical de l’Université de l’Etat de Rio de Janeiro.
 
Membre de l’Académie nationale de Médecine du Brésil et de l’Académie brésilienne des Sciences, elle est présidente du Conseil Supérieur de la fondation de Recherche de l’état de Rio de Janeiro. Elle est coordinatrice de la Section Santé et du Conseil Supérieur et Scientifique de l’Etat de Rio de Janeiro. Elle a été élue membre correspondant étranger de l’Académie Nationale de Médecine, le 25 novembre 2008.
 
Spécialiste de la microcirculation, Madame BOUSKELA a notamment étudié les mécanismes de transport des substances hydrophiles dans le tissu capillaire et elle a été la première à mettre en évidence l’existence d’un gradient de distension capillaire longitudinale. Plus récemment, elle s’est consacrée, grâce à des méthodes non invasives de vidéo capillaroscopie digitale, à l’étude morphologique et fonctionnelle de la microcirculation. Elle a également étudié les dysfonctionnements de la microcirculation après ischémie/reperfusion au cours du diabète ou de maladies veineuses chroniques.
Les documents succincts qui ont été fournis ne permettent pas de préciser davantage la nature de ces travaux et les résultats auxquels ils ont conduits.
 
Elle a participé à 151 publications dont 10 dans des revues internationales, 40 chapitres de livres et 356 résumés de congrès nationaux et internationaux.


 

 

MINE D'INFOS: Best-of de la semaine

MINE D'INFOS: Best-of de la semaine:   a franchi la barre des 245 765    visites aujourd'hui     HIT DES PAGES LES PLUS LUES DE LA SEMAINE:     ...

Best-of de la semaine

  a franchi la barre des
245 765  
visites aujourd'hui
 

 

HIT DES PAGES LES PLUS LUES DE LA SEMAINE:
 

 
 









 




Alerte Info pour les Journalistes et


Participez à l' en 6 questions
 de "Mine d'infos"



Abonnez-vous à Mine d'Infos sur twitter


 
Retrouverez au fil de l'eau les actualités Mgefi sur : http://pressentinelle2.blogspot.fr/

Rappel : Les responsables de la MGEFI - Mutuelle Générale de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, certifiée ISO 9001 par l'AFNOR sont à disposition des journalistes pour livrer: regard, témoignage, ou expertise ... sur tous sujets liés à la santé ou la protection sociale.


 

La MGEFI en faits et chiffres
Créée le 13 septembre 2007.

En 2009, la MGEFI remporte l'appel public à la concurrence lancé par l'Administration de Bercy.

■ La MGEFI regroupe 280 000 adhérents et 350 000 personnes protégées.

■ 260 collaborateurs au service des adhérents.

■ Un réseau de 800 militants.

■ En 2012, la MGEFI rejoint le groupe Istya *

■ Certifiée ISO 9001: 2008 le 17 juillet 2013 AFNOR


 

 

Dimanche c'est la fête des pères


Idées cadeaux :


http://pressentinelle2.blogspot.fr/2014/06/fete-des-peres-idees-cadeaux.html


 


TRES BON WEEK-END

  A TOUS