vendredi 30 janvier 2015

MINE D'INFOS: #ValeursMutualistes rend hommage à #CHARLIEHEBDO

MINE D'INFOS: #ValeursMutualistes rend hommage à #CHARLIEHEBDO: Le N° 294 de la revue de la MGEN "Valeurs Mutualistes" aux couleurs de #JESUISCHARLIE Je viens de recevoir le magazine de l...

#ValeursMutualistes rend hommage à #CHARLIEHEBDO

Le N° 294 de la revue de la MGEN "Valeurs Mutualistes" aux couleurs de #JESUISCHARLIE


Je viens de recevoir le magazine de la MGEN (N° 294 de janvier/février 2015) "Valeurs Mutualistes" une belle couve signée #Plantu "De tout cœur avec Charlie Hedo".

A lire dans ce numéro l'édito de Thierry Beaudet président du groupe MGEN
 qui souligne:

"Liberté, égalité, fraternité, laïcité, c'est dès l'enfance et à l'école qu'il faut transmettre et apprendre le refus de l'intolérance, de la haine et de la violence"

 et l'hommage en dessins sur plusieurs pages titré:"Des dessins pour la paix et la liberté"

Si vous n'êtes pas  abonné à ce magazine, je vous suggère de vous rapprocher d'une personne de votre entourage qui le reçoit nous connaissons  tous un enseignant ...


NDLR: MGEFI et #JESUISCHARLIE

Le "6Bouchardon" immeuble qui abrite  le siège de la Mgefi et de la Masfip notamment, à rendu hommage à #CHARLIEHEBDO : minute de silence, mot de Serge Brichet son président etc. Les veilles Mines d'Infos MGEFI sont sorties  aux couleurs et sous le nom  de JE SUIS CHARLIE HEBDO. 

Beaucoup plus modestement, le blog "Mine d'infos" aussi bien sûr ...

Le monde mutualiste, à l'instar de la Mutualité Française, a appelé à la manifestation, ce qui montre combien les mutuelles sont au cœur de l'actualité, au cœur des préoccupations de leurs adhérents. Encrées dans leur environnement,  encrée dans les valeurs qui fondent notre République, encrée dans la vie.



« Jeunes aujourd’hui, seniors demain » : la santé auditive devient-elle un enjeu de société ?


29 janvier 2015 - Communiqué de presse JNA
Jeudi 12 mars 2015 : 18e édition de la Journée Nationale de l’Audition,
« Jeunes aujourd’hui, seniors demain » :
la santé auditive devient-elle un enjeu de société ?
Les différentes enquêtes réalisées se rejoignent et posent le constat que la santé auditive s’altère. Les constats sont là, mais que faisons-nous ? « Nous avons conscience des risques auditifs» indiquent ces études successives. « Et alors ? ».
La JNA a posé cette simple question aux parents et aux jeunes âgés de 13 à 25 ans et présentera les résultats de sa nouvelle enquête « Santé auditive des jeunes : au-delà des constats, les leviers pour amorcer les changements ». N’oublions pas qu’un jeune est un adulte en devenir. Compte tenu de l’allongement de la durée de vie, le vieillissement des jeunes d’aujourd’hui pourrait s’avérer problématique.
Près de 3 000 acteurs de prévention et professionnels de santé se mobilisent depuis 18 ans lors des éditions de la Journée Nationale de l’Audition et cette année, ils posent collectivement la question « On fait quoi ? On attend que cela passe ? ».
Le 12 mars 2015, lors de la 18eJournée Nationale de l’Audition, cette question sera au cœur de la campagne.
Les dégâts auditifs sont déjà présents.
Lors d’une récente enquête JNA sur le thème « Le capital auditif des jeunes est-il en danger ? » réalisée à l’occasion de la Journée Nationale de l’Audition il y a trois ans, près de 1 jeune sur 3 déclarait écouter de la musique via son baladeur MP3, PC ou chaîne Hi-Fi durant 2 à 3 heures par jour. L’enquête avait révélé par ailleurs que plus de 2 jeunes sur 3 écoutaient de la musique amplifiée entre 1 à 2 heures chaque jour. Suite à l’exposition au bruit, 52 % des jeunes ont déclaré avoir ressenti de la fatigue ou de la lassitude, 42% des maux de tête, et des acouphènes pour 29% d’entre-eux.
Cette tendance s’est confirmée lors de la dernière Journée Nationale de l’Audition qui s’est tenue en mars dernier sur le thème « Acouphènes et hyperacousie : quelles solutions ? » lors de laquelle 56 % des jeunes de 16 à 34 ans avaient indiqué avoir déjà ressenti des acouphènes ou souffrir d’acouphènes.
Vivre avec un trouble de l’audition non géré, c’est rencontrer des difficultés à comprendre les échanges oraux. Cela implique une gêne dans les apprentissages et dans la vie sociale. A l’âge où l’on construit sa personnalité, la perte de l’audition peut créer une souffrance psychologique.
Pourtant, lorsque les jeunes sont interrogés, ils indiquent être conscients de la fatigue engendrée par l’omniprésence du Bruit dans leur vie et des risques de troubles auditifs associés aux pratiques d’écoute de musique amplifiée. Alors comment expliquer cette inertie ? Est-ce par insouciance ? Par inconscience ? Un manque d’informations ? Un rapport immédiat au plaisir ?
Au-delà de simples constats, cette année, l'association JNA dévoilera les résultats d'une nouvelle étude réalisée avec l'Institut IPSOS. Cette étude, menée en collaboration étroite avec des spécialistes et experts de l'audition auprès d'un panel représentatif, permettra de mieux comprendre les raisons de l’inertie des jeunes et des parents face aux prises de risques auditifs.
Et ainsi, de poser les bases d'une réflexion sur de nouvelles mesures pour tenter d'apporter un véritable changement pour une meilleure santé des jeunes, futurs seniors.
Ces résultats seront présentés lors de la conférence de presse nationale organisée le jeudi 5 mars 2015 au Press Club de France.
Cette nouvelle donne impacte le corps social de l’entreprise.
Avec l’allongement de la durée de la vie active, la santé auditive devient un facteur clé de santé et de bien-être au travail dans tous les secteurs d’activité et pas seulement ceux les plus exposés aux volumes sonores élevés. La presbyacousie, phénomène naturel de perte de l’audition avec l’âge, apparaît normalement vers 60 ans. Toutefois, compte tenu des pratiques sonores actuelles dans la vie privée des individus, il n’est pas rare qu’elle soit présente dès 45 ans. Avant même le trouble avéré de l’audition, l’accumulation d’expositions sonores sur une journée entière, pendant et en dehors du temps de travail, génère de la fatigue auditive. Le seul moyen d’y remédier est d’intégrer une « pause auditive », un temps de récupération dans une ambiance
sonore calme.
A l’autre bout de la pyramide des âges de l’entreprise, des jeunes vont intégrer le monde du travail avec des troubles de l’audition. La santé auditive sera donc présente dans le corps social de l’entreprise et les politiques RH devront intégrer cette nouvelle donne.
Différentes actions de prévention et de sensibilisation seront programmées au sein des entreprises.
Le « Vieillissement positif ».
De nombreuses études réalisées en France démontrent que lorsque la surdité n’est pas gérée, elle constitue un facteur aggravant de vieillissement. Le programme développé par l’association JNA « Mieux entendre et communiquer, au grand âge » dont 3 000 établissements ont déjà reçu le guide pratique, vise à ce que la barrière relationnelle provoquée par la surdité soit mieux comprise pour mieux la gérer. La surdité rend particulièrement difficile la relation aux aînés et crée une souffrance psychologique. Il est aussi nécessaire d’aider les familles, les aidants et les équipes de santé qui accompagnent nos aînés au quotidien.
Pour mettre en place une politique de « vieillissement positif » il est donc important d’agir le plus tôt possible.
Différentes actions sont en cours de programmation au sein des établissements d’accueil de seniors. Les familles et les équipes seront associées.
Le programme JNA « Mieux entendre et communiquer, même au grand âge » sera enrichi d’un espace dédié aux aidants, professionnels de santé et aux famille, permettant un échange avec les experts de
l’association JNA.
Lors de cette 18e édition, plus de 3 000 acteurs (villes, Mutuelles, Institutions de Retraite et de Prévoyance, établissements scolaires, médecine scolaire, centres de prévention santé, services de santé au travail, entreprises, associations, services ORL, orthophonistes, audioprothésistes, sophrologues, associations et associations de malentendants, maisons de retraite, associations d’aidants…) seront mobilisés sur le terrain afin de proposer des conférences, des ateliers, des concerts pédagogiques, des contrôles de l’audition gratuits*… La santé auditive est à considérer comme un facteur de Bien Vivre et de Bien Vieillir.
Tous ces acteurs seront présents parce qu’ils partagent la même conviction qu’il est nécessaire d’agir dès maintenant. Et vous ?
* Près de 250.000 personnes de tous âges, ont pu bénéficier d’un test de dépistage auditif gratuit lors de la Journée Nationale de l’Audition 2014. Les tests auditifs sont réalisés par des praticiens hospitaliers des 90 services ORL des CHU et CHR participants en France et par 1400 audioprothésistes professionnels de la correction auditive associés à la campagne.

COMMENT S’INFORMER ET DEMANDER UN TEST D’AUDITION GRATUIT ?
Découvrez le programme des actions proposées en France et les événements locauxorganisés en région (conférences, expositions, débats publics, concerts pédagogiques, tests de l’audition gratuits) :
Le site internet officiel de la campagne : www.journee-audition.org,
cliquer sur « Les participants JNA 2015 »
La plateforme d’appels JNA « Audio-Infos-Services » 0 810 200 219
Numéro Azur, coût d’un appel local.
Les membres du comité scientifique de l’association JNA à votre disposition
Docteur Didier BOUCCARA
Médecin ORL - Praticien Hospitalier (75)
Explorations fonctionnelles
Docteur Pascal FOEILLET
Médecin ORL – Praticien hospitalier (92)
Monsieur Sébastien LAZZAROTTO
Orthophoniste D.E. - Marseille (13)
Monsieur Philippe METZGER
Audioprothésiste diplômé d’Etat (75)
Madame Roselyne NICOLAS
Spécialiste des acouphènes
Présidente de France Acouphènes (75)
Docteur Martine OHRESSER
Médecin ORL - Co-fondatrice de l’AFREPA
Spécialiste des acouphènes (75)
Professeur Jean-Luc PUEL
Directeur de Recherche Inserm
Institut des neurosciences - Montpellier (34)
Monsieur Jean STANKO
Président de l’association JNA
Ancien audioprothésiste diplômé d’Etat - Lyon (69)
Docteur Mireille TARDY
Médecin ORL - phoniatre
Hôpital de la Timone – Marseille (13)
Professeur Hung THAI VAN
Chef de service audiologie et explorations orofaciales – CHU de Lyon - (69)
Centre de référence «Apprentissage et audition»
Centre Expert de l’Audition de l’Enfant
Docteur Paul ZYLBERBERG
Ancien médecin du travail (75)
Responsable d’association

Contact JNA :
Sébastien Leroy, 04 72 41 88 50 / 06 33 62 68 18
Site JNA : 1er portail (non commercial) sur l'audition
Si vous ne souhaitez plus recevoir de messages de notre part cliquez ici

MINE D'INFOS: #Vidéo Le #RDVsolidaire sur les #RéseauxDeSoins de...

MINE D'INFOS: #Vidéo Le #RDVsolidaire sur les #RéseauxDeSoins de...: # Vidéo Le # RDVsolidaire sur les # RéseauxDeSoins des # mutuelles approche des 500.000 vues sur YouTube : merci ! https://www. yout...

#Vidéo Le #RDVsolidaire sur les #RéseauxDeSoins des #mutuelles


Le sur les des approche des 500.000 vues sur YouTube : merci !

MINE D'INFOS: Ils ont fait la UNE cette semaine

MINE D'INFOS: Ils ont fait la UNE cette semaine: 342 601 visites HIT DES PAGES LES PLUS LUES DE LA SEMAINE: #ENQUETEDESANTE #Enquêtedesanté Ces très chères  Quoi...

MINE D'INFOS: Ils ont fait la UNE cette semaine

MINE D'INFOS: Ils ont fait la UNE cette semaine: 342 601 visites HIT DES PAGES LES PLUS LUES DE LA SEMAINE: #ENQUETEDESANTE #Enquêtedesanté Ces très chères  Quoi...

Ils ont fait la UNE cette semaine


342 601 visites




HIT DES PAGES LES PLUS LUES DE LA SEMAINE:













Retrouvez au fil de l'eau les actualités Mgefi sur : http://pressentinelle2.blogspot.fr/

Rester en contact sur twitter


Les responsables de la MGEFI - Mutuelle Générale de l’Économie, des Finances et de l'Industrie, certifiée ISO 9001 par l'AFNOR, sont à disposition des journalistes pour livrer leur: regard, témoignage, ou expertise... sur tous sujets liés à la santé et la protection sociale.


La MGEFI en faits et chiffres

■ Créée le 13 septembre 2007.

■ En 2009, la MGEFI remporte l'appel public à la concurrence lancé par l'Administration de Bercy.

■ La MGEFI regroupe 278 300 adhérents et 340 800 personnes protégées.

■ 260 collaborateurs au service des adhérents.

 ■ Un réseau de 800 militants.

 ■ En 2012, la MGEFI rejoint le groupe Istya

 ■ Certifiée ISO 9001: 2008 le 17 juillet 2013 AFNOR

certification reconduite pour un an en juillet 2014

■ www.mgefi.fr

 TRÈS BON WEEK-END

jeudi 29 janvier 2015

MINE D'INFOS: #6Bouchardon: sportez-vous bien en 2015

MINE D'INFOS: #6Bouchardon: sportez-vous bien en 2015: Le  2 février prochain, l'association sportive "Le 6 en mouvement", ouvrira officiellement les portes de la salle de spo...

#6Bouchardon: sportez-vous bien en 2015


Le  2 février prochain, l'association sportive "Le 6 en mouvement", ouvrira officiellement les portes de la salle de sport du 6 rue Bouchardon, exclusivement réservée à l’ensemble des salariés de l’immeuble...

VISITE GUIDEE
le #6BOUCHARDON EN MODE #RSE








Et si on parlait des réseaux de soins des mutuelles ? #RDVsolidaire

MINE D'INFOS: Don d'organes: réservez votre soirée du 12 février...

MINE D'INFOS: Don d'organes: réservez votre soirée du 12 février...: SAVE THE DATE ! Le 11/02 soirée dédiée au # don d’ # organes @ MairieParis14 dès 18h30 film & table ronde, ouvert à tous http:/...

Don d'organes: réservez votre soirée du 12 février prochain...

SAVE THE DATE !

Le 11/02 soirée dédiée au d’ dès 18h30 film & table ronde, ouvert à tous

mercredi 28 janvier 2015

MINE D'INFOS: Annuairesecu.com: sélection signée #GérardBIETH

MINE D'INFOS: Annuairesecu.com: sélection signée #GérardBIETH: Petite sélection de dépêches publiées avec l'accord de l'auteur Newsletter réalisée par Gérard Bieth - © www.annuaire-secu.co...

Annuairesecu.com: sélection signée #GérardBIETH

Petite sélection de dépêches publiées avec l'accord de l'auteur
Newsletter réalisée par Gérard Bieth - © www.annuaire-secu.com - Le portail indépendant des agents de la Sécurité sociale Vos commentaires ou suggestions sont les bienvenus, contactez-le(gerard AT annuaire-secu.com)



La vidéo de la semaine
  • La caisse d'Assurance Maladie des Hauts-de-Seine lance début 2015 sa nouvelle web-série SecuFd

  • Dans la continuité des réalisations déjà disponibles sur la page Youtube de la CPAM 92, notamment Jacqator, qui compte aujourd'hui plus de 110 000 connexions, découvrez les deux premiers épisodes de la saison consacrés à Mon compte ameli et aux Arrêts de travail. En 2 minutes maximum, retrouvez des informations et des conseils pratiques grâce à des scènes de vie traitées avec humour et... un peu de magie !
    À découvrir
L'escroquerie de la semaine
  • Un assuré Lyonnais escroquait la CPAM depuis plusieurs années. Prison ferme et amende record

  • La retraite s'annonce compliquée pour un homme de 62 ans, condamné le 23 janvier 2015 à une lourde peine par la 5e chambre correctionnelle.
    Pendant de nombreuses années, il avait produit plusieurs faux afin de toucher des indemnités journalières consécutives à un accident du travail.
    Pour la CPAM du Rhône, qui avait ouvert une enquête interne en octobre 2010, le préjudice s'était élevé à la coquette somme de 367 000 €. Un record pour un assuré. Le tribunal a condamné le prévenu à trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis. Ce dernier devra rembourser un peu plus de 185 000 € à la CPAM, le solde étant tombé sous le coup de la prescription, ainsi qu'une autre amende de 185 000 € (source Le Progrès)
Nominations - mouvements - récompenses - Indiscrétions - marchés
  • Méga-regroupements. Malakoff Médéric et La Mutuelle Générale vont s'unir au sein d'une Sgam (Société de Groupe d'Assurance Mutuelle) pour créer "le premier groupe non lucratif d'assurance de personnes". Dans un communiqué du 22 janvier 2015, les deux groupes informent avoir signé le protocole de rapprochement en vue de cette union annoncée en septembre dernier. Sur la base des données 2013, le nouveau groupe représenterait un chiffre d'affaires de 4,6 milliards d'euros et protégerait plus de 6 millions d'assurés.
    La future Sgam s'appuiera sur deux pôles équilibrés, l'un mutualiste et l'autre paritaire, précisent Malakoff Médéric, spécialiste de l'assurance collective, et La Mutuelle Générale, spécialiste de l'assurance individuelle. Le projet reste soumis à l'accord des assemblées générales des deux groupes en juin 2015 et aux autorités de la concurrence. Ce rapprochement fait suite à la récente fusion annoncée entre Harmonie Mutuelle et la MGEN.
Sondages
  • Plus de 8 Français sur 10, âgés de 45 à 75 ans, déclarent se sentir concernés par la dépendance, selon le dernier Baromètre dépendance réalisé par TNS Sofres pour la Banque postale. Baromètre Prévoyance Dépendance - janvier 2015
    Pour la plupart d'entre eux, ce sentiment est la conséquence d'une expérience vécue. Aujourd'hui, 2,8 millions de personnes (13 % des 45 à 75 ans) s'occupent ainsi personnellement d'un parent dans cette situation, en privilégiant le maintien à domicile. C'est la solution qui a la préférence de tous et 79 % des personnes qui ont eu à s'occuper d'un proche devenu dépendant ont pris des dispositions pour qu'il puisse rester chez lui. Mais 37 % ont dû finalement opter pour l'hébergement en établissement spécialisé. La solidarité familiale est quasi-systématique, mais rarement suffisante puisque 75 % des aidants font appel à des renforts extérieurs, relève l'étude. S'ils évoquent bien sûr les difficultés financières, 74 % d'entre eux soulignent aussi que les aspects psychologiques et affectifs sont difficiles à gérer. Malgré une forte confrontation à la dépendance, les Français sont finalement peu informés... Près des 3/4 des 45-75 ans considèrent que l'Etat doit prendre en charge la dépendance des personnes âgées. Mais la situation actuelle des finances publiques fait émerger la conscience de l'intérêt d'une protection via une assurance individuelle pour 65 % d'entre eux.

  • Les Français et leur budget santé - Selon le baromètre 2015 opinion Way pour Sofinco, le "Sofinscope", le budget santé moyen des Français en 2015 est quasiment stable par rapport à 2014 à 518 euros par an de reste à charge. Ce chiffre cache néanmoins des disparités importantes suivant les catégories socio-professionnelles et l'âge des personnes interrogées. Les Français continuent à renoncer à des soins faute de moyens. Cette année, 60 % des personnes interrogées affirment avoir remis à plus tard ou renoncé à des consultations médicales ou à des achats en lien avec leur santé pour des questions de coût (+ 9 points par rapport à 2014). Ils sont 56 % à affirmer que la pratique systématique du tiers payant leur aurait évité de reporter ou renoncer à certains soins.
Rapports - études - dossiers - avis - notes
  • Chiffres clés sur l'éducation et l'accueil des jeunes enfants en France - OCDE janvier 2015 - note de 16 pages
    A l'occasion de la remise des "Trophées des Girafes Awards 2015" - des prix visant à valoriser la créativité des professionnels de la petite enfance (voir lettre 635) -, l'OCDE a publié le 16 janvier 2015 une note intitulée "Chiffres clés sur l'éducation et l'accueil des jeunes enfants en France" dont l'objet est de donner de grandes lignes sur la comparaison de la France avec les autres pays de l'OCDE en ce qui concerne l'accueil et l'éducation des jeunes enfants. On y apprend que "la France est l'un des pays qui investit le plus dans les structures formelles d'accueil et d'éducation du jeune enfant


  • Note de nile sur la Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2015 - 15 janvier 2015 -
    La note de nile synthétisant les différents articles de la LFSS pour 2015 publiée au Journal Officiel le 24 décembre 2014.est disponible en ligne
    Comme à l'accoutumée, cette note factuelle décrit les articles, met en exergue les décrets précisant les dispositions de la loi à venir, ainsi que la disposition et l'article censurés par le Conseil constitutionnel suite à la saisine des parlementaires. Cette note est libre de droit et peut être diffuséé sans aucune restriction. La note de nile (17 pages)

  • Perspectives du développement de la chirurgie ambulatoire en France (MAP) - Rapport IGAS / IGF de juillet 2014 - mis en ligne le 23 janvier 2015 - 288 pages
    Dans le cadre de la démarche de " Modernisation de l'action publique " (MAP), l'IGAS et l'IGF ont été chargées d'une mission relative au développement de la chirurgie ambulatoire. La mission a évalué la situation actuelle de la chirurgie ambulatoire, les freins à son développement et les leviers à actionner pour la développer, le potentiel d'actes de chirurgie conventionnelle transférables à la pratique ambulatoire. Elle a fourni une évaluation des économies attendues d'une telle transformation pour l'Assurance maladie et les établissements et elle a défini plusieurs scénarios envisageables dans la mise en oeuvre de ce processus, en termes de rythme d'évolution et de conditions à remplir. Rapport évoqué dans ma lettre 617 du 7 septembre 2014
Le hit des liens les plus cliqués de la lettre 635 du 18 janvier 2015