vendredi 18 septembre 2015

MINE D'INFOS: 1 Français sur 3 a déjà renoncé à des soins pour d...

MINE D'INFOS: 1 Français sur 3 a déjà renoncé à des soins pour d...: Communiqué 1 Français sur 3 a déjà renoncé à des soins pour des raisons financières Paris, le 16 septembre - Selon un sondage...

1 Français sur 3 a déjà renoncé à des soins pour des raisons financières

Communiqué


1 Français sur 3 a déjà renoncé à des soins pour des raisons financières

Paris, le 16 septembre - Selon un sondage exclusif, réalisé par Viavoice pour Harmonie Mutuelle, les Français renoncent de plus en plus aux soins pour des raisons financières.
Dans le même temps, le secteur de la complémentaire santé est impacté par de profondes évolutions : le vieillissement de la population, l’émergence de la « e-santé », la généralisation de la complémentaire santé dans les entreprises au 1er janvier 2016, la réforme du contrat responsable.

Dans ce contexte et pour faire face à l’ensemble de ces enjeux, Harmonie Mutuelle lance aujourd’hui, en direction des particuliers et des travailleurs non salariés, une nouvelle offre apportant des réponses globales aux questions de santé. Cette offre avait été lancée auprès des entreprises en avril dernier.
  Des attentes et des besoins qui évoluent
Harmonie Mutuelle a réalisé, avec l’institut Viavoice, ce sondage exclusif Sondage réalisé en ligne du 3 au 8 juillet 2015 auprès d’un échantillon de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus afin de mieux identifier les attentes des Français en termes de santé. Il ressort de ce sondage que les Français aspirent à être de plus en plus accompagnés dans leur parcours de santé, jugé de plus en plus complexe. Ils reconnaissent aussi avoir besoin d’un accès à la prévention, pour devenir acteur de leur bien-être.
· Près de 60 % des Français estiment qu'au fil des années le parcours de soin est devenu de plus en plus complexe. 1 Français sur 4 déclare, dans ce contexte, se sentir moins bien accompagné. La mutuelle est, pour 57 % des Français, l'acteur qui pourrait, derrière leur médecin, apporter à l'avenir le meilleur accompagnement dans leur parcours de santé.
· 89 % des Français estiment que l'accès à des conseils de qualité pour préserver leur capital santé est très important.
· La santé connectée émerge, de façon spectaculaire, dans les attentes des Français en matière de prévention. Plus d’1 Français sur 2 estime que la santé connectée jouera un rôle important dans sa vie dans les années à venir.
· L’accès aux soins demeure un enjeu de société majeur puisque 1 Français sur 3 a déjà renoncé à des soins pour des raisons financières.
 
L’ensemble des résultats du sondage est disponible sur : http://www.institut-viavoice.com/viavoice-paris/publications/sondages-publies
 
En réponse à l’ensemble des évolutions de son environnement (évolutions des besoins, évolutions règlementaires…) Harmonie Mutuelle a, en 2015, rénové intégralement son offre. Objectif ? Dépasser la seule complémentaire santé pour proposer une offre globale de protection santé intégrant la complémentaire mais aussi la prévention, l’accompagnement et l’assistance, l’accès à des réseaux de soins, l’aide sociale.
 
Ainsi, Harmonie Mutuelle apporte une réponse innovante à la question de la santé et du bien-être, à toutes les étapes de la vie de chacun. 
 
Structurée autour de trois axes (être acteur de sa santé, être soigné, être accompagné), cette nouvelle offre se compose d’un socle de garanties et de multiples renforts. Avec Harmonie Santé, l’adhérent peut :
· Être acteur de sa santé en préservant son capital santé grâce aux prestations, programmes et services innovants pour mieux vivre au quotidien : automédication, autotests, service de prévention personnalisée Betterise, des conférences, des ateliers, etc.
 
· Être soigné en accédant à des soins de qualité à des coûts maîtrisés, en fonction de ses besoins et de ses choix : accès aux réseaux de professionnels conventionnés Kalivia optique, Kalivia audio, Kalivia dentaire (pilote en cours et déploiement d’ici à la fin de l’année), accès aux établissements hospitaliers adhérant au conventionnement hospitalier mutualiste, etc.
· Être accompagné pour faciliter le quotidien lorsque surviennent les difficultés ou des événements de vie, via l’assistance à la personne, la prise en charge de séances de psychologie ou l’action sociale, etc.
 
Harmonie Santé : des offres innovantes, adaptables et militantes
Avec cette offre, Harmonie Mutuelle répond à 3 exigences afin de favoriser l’accès de tous à des soins de qualité :

1. Affirmer notre mission mutualiste en proposant une offre ouverte à tous, quels que soient son état de santé et ses ressources, une action sociale identifiée en tant que telle et en créant une relation personnelle avec les adhérents grâce à la proximité d’un réseau d’agences ;

2. Développer une approche globale de santé avec une mise en avant très forte des solutions de prévention, d’assistance et d’accompagnement ;

3. Offrir des services innovants en proposant des solutions de e-santé comme la plate-forme de prévention personnalisée Betterise accessible depuis un mobile, une tablette ou un ordinateur, ou comme le nouveau site www.guide-sante-connectee.fr, tout en facilitant l’accès à une relation simplifiée grâce à la gestion dématérialisée des contrats...

Contact
Jeanne Bariller

Consultante Senior
Office Havas Worldwide Paris, 29/30, quai de Dion Bouton, Puteaux Cedex 92817 France
Email Jeanne.Bariller@havasww.com Web www.havasworldwideparis.com
Tel 01 58 47 85 39

MINE D'INFOS: 4 octobre 2015 : Fête des grands-pères

MINE D'INFOS: 4 octobre 2015 : Fête des grands-pères: Ceinture connectée / Fête des grands-pères - Un objet connecté pour mon papy ?  Alerte presse, le 17 septembre 2015 – Et si...

4 octobre 2015 : Fête des grands-pères

Ceinture connectée / Fête des grands-pères
-
Un objet connecté pour mon papy ? 


Alerte presse, le 17 septembre 2015 – Et si la Fête des grands-pères, célébrés cette année le dimanche 4 octobre était l’occasion de leur faire découvrir les objets connectés ? De plus en plus de seniors, modernes et à l’aise avec leur époque, se laissent en effet séduire par ces nouvelles tendances. D’autant plus lorsque ces objets connectés leur permettent, au-delà du côté ludique du produit, d’améliorer leur quotidien en renforçant leur sécurité. Assystel, société emblématique de la téléassistance française, a bien entendu et compris les attentes de ces nouveaux seniors.
Avec son bijou connecté « Framboise », elle propose à nos aînés quelque chose de frais et d’agréable à porter, loin de tous les produits « pour vieux » au design absent et passablement stigmatisants. Le « Bijou connecté » d’Assystel, baptisée « Framboise » de par sa ressemblance avec le fruit, peut se porter en collier, bracelet ou directement à la ceinture pour les hommes.
De plus, cet automne il y en a pour tous les goûts, Framboise est proposée sur son support ceinture en bordeaux, rouge framboise ou encore bleu marine, avec, en prime, un mois d’essai gratuit pour toute souscription !
Grâce à cette collection de bijoux « Framboise », Assystel répond aux attentes globales et légitimes de nos seniors: bénéficier d’une téléassistance rassurante sans mettre de côté l’esthétisme et le design !
Les produits de la gamme « Framboise » sont inclus dans les offres d’abonnement de téléassistance proposées par Assystel et disponibles sur le site de l’entreprise : www.assystel.fr ou sur simple appel téléphonique auprès des conseillers(ères) Assystel, joignables au N°VERT 0 800 541 641 (gratuit depuis un poste fixe).

Pourquoi offrir une Framboise à son grand-père ?
Le bijou connecté allie à la perfection sécurité et design. Il est rassurant aussi bien pour la personne qui reçoit le cadeau que pour les enfants qui l’offrent. En effet, son utilisation est simple. En cas de chute ou de malaise à son domicile, l’utilisateur peut appuyer directement sur son bijou « Framboise ». Il est ensuite mis en relation avec le centre d’assistance d’Assystel. Un(e) opérateur(rice) entre alors en contact avec lui par l’intermédiaire d’un boitier téléphonique et prévient ses proches et les secours si besoin.
A propos d’Assystel
Créée en 1977, Assystel est un acteur historique sur le marché français de la téléassistance. Implantée dans les Ardennes et en Essonne, c’est une des rares entreprises à maîtriser toutes les étapes de son métier : conception, fabrication, commercialisation et mise en service du matériel, réception des appels 365 jours par an et 24h24.
A la présidence de l’entreprise, Jean-Paul PETIT et à la Direction Générale, Alexis ROCHE.
En 2014, Assystel devient partenaire exclusif du Club Avantages GMF.

Assystel en chiffres :
Une centaine de collaborateurs en France métropolitaine et en Guadeloupe.
20 000 abonnés en France Métropolitaine
3 000 installations par an
5 000 chutes traitées par an
3,5 millions d’euros de CA en 2014
Site internet : www.assystel.fr

Victoria JOHNSTON
Cabinet ESCAL Consulting
Tel : 01 44 94 95 74
@ESCALCONSULTING


Thierry Baudet : « La situation liée à l'ouverture des frontières intérieures de l'UE devient chaque jour plus intenable. Nous ne pouvons pas faire face ...

MINE D'INFOS: Alzheimer :Compte rendu conférence de presse du 17...

MINE D'INFOS: Alzheimer :Compte rendu conférence de presse du 17...: Retour sur la conférence de presse du 17 septembre 2015 aux Centre d’Accueil de Jour - Les Pivoines * à propos des 20 ans d’engagement a...

MINE D'INFOS: Alzheimer :Compte rendu conférence de presse du 17...

MINE D'INFOS: Alzheimer :Compte rendu conférence de presse du 17...: Retour sur la conférence de presse du 17 septembre 2015 aux Centre d’Accueil de Jour - Les Pivoines * à propos des 20 ans d’engagement a...

Alzheimer :Compte rendu conférence de presse du 17 septembre 2015


    Retour sur la conférence de presse du 17 septembre 2015 aux Centre d’Accueil de Jour - Les Pivoines * à propos des 20 ans d’engagement auprès des malades et des proches


Intervenants :
Dr. Jacques MARTIN : Président de l’association Lions Alzheimer
- 20 ans d’engagement auprès des malades et des proches

Jean - Christophe FROMANTIN : Député Maire de Neuilly - sur -Seine

Annick GELLIOT : Déléguée Agence Régionale de Santé des Hauts- de- Seine

Pr. Bruno DUBOIS : Neurologue, IM2A, APHP Pitié Salpêtrière
- La place capitale de l’aidant
- Alzheimer : Repérage précoce grâce aux biomarqueurs : Enjeux et Perspectives

Sarah BOUCAULT : Psychologue clinicienne APHP Pitié Salpêtrière
- ENTRAIDE, pour une restructuration cognitive des pensées dysfonctionnelles

Christelle BELLEGARDE : Psychologue Résidence DomusVi Les Adrets
- Retour d’expérience, un an après la mise en place du programme ENTRAIDE

Alexandra FOURCADE, première adjoint au maire de Neuilly-sur-Seine, déléguée à la Santé et à la dépendance.

 
Dr. Jacques MARTIN : Sé.Ré.LA. Séjours – Répit - Lions – Alzheimer.
*Accueil de Jour Les Pivoines- 16, rue des Graviers – 92200 Neuilly Sur Seine
DOSSIER DE PRESSE LIONS ALZHEIMER Septembre 2015
SOMMAIRE
Mot du Président de LIONS ALZHEIMER
I - Enjeu de santé publique majeur, la maladie d’Alzheimer constitue un véritable
problème de société.

II – L’Association LIONS ALZHEIMER fête ses 20 ans et lance 2 grands projets :
ENTRAIDE, un programme innovant de formation psycho-éducatif pour les
aidants.

Sé.Ré.L.A, une nouvelle formule de séjours vacances destiné au couple
aidant/aidé.

III – A propos
LIONS CLUBS DE FRANCE
Groupe DomusVi
Centre d’Accueil de Jour Les Pivoines

IV - ANNEXES
L’histoire de Lions Alzheimer : des origines au programme Entraide (1993 à 2015)
Abstract des intervenants :
Pr. Bruno DUBOIS, Neurologue, IM2A, APHP Pitié Salpêtrière.
Sarah BOUCAULT, Psychologue clinicienne APHP Pitié Salpêtrière.
Christelle BELLEGARDE, Psychologue Résidence DomusVi Les Adrets.

MOT DU PRESIDENT DE LIONS ALZHEIMER
LIONS ALZHEIMER fête ses 20 ans.
Cette association est une émanation du LIONS CLUB INTERNATIONAL et doit sa création à l’idée innovante du Docteur René SLIOSBERG, gériatre à l’hôpital de Saint - Germain en - Laye, et membre Lions du club de Saint –Germain- en- Laye.
Pour pallier l’isolement néfaste du couple aidant/aidé, il organisa et initia un protocole
pour la création de Centres d’Accueil de Jour, dont le premier dans sa ville, puis dans
toute la France avec la participation de nombreux clubs LIONS. A ce jour, plus de 200 centres d’accueil ont été créés avec la participation du Lions Club.

L’objectif de l’association a toujours été le maintien à domicile des personnes atteintes de la Maladie d’Alzheimer, puis a évolué au fil des années.

Aujourd’hui, pour un maintien à domicile dans les meilleures conditions matérielles et
psychologiques, LIONS ALZHEIMER propose trois types d’action :
Favoriser la création des centres d’accueil de jour et améliorer les centres
existants (équipements de cuisines thérapeutiques, aide à l’acquisition de
véhicules de transports, création de jardins sensoriels, etc.).

Rompre l’isolement du couple (Café Lions Alzheimer, haltes répits)
Soulager l’entourage avec la mise en place de soutien psychologique (Entraide), et créer des moments de répit (Sé.Ré.L.A)

Ces objectifs paraissent ambitieux, mais nous avons de nombreux clubs Lions et membres de ces clubs motivés pour cette cause. La lutte contre les effets néfastes de cette maladie, qui touche 900 000 personnes en France et a des conséquences sur plus de 250 000 personnes, est toujours notre souci.
Dr. Jacques Martin.

I - Enjeu de santé publique majeur, la maladie d’Alzheimer constitue
un véritable problème de société
Première cause de démence et de perte d’autonomie sévère de la personne âgée, maladie coûteuse autant pour les patients que pour la collectivité qui en supporte l’impact financier, la Maladie d’Alzheimer est devenue une priorité de santé publique.

Le rapport de la fondation Médéric Alzheimer1 (février 2014) estime l’effort public à 24 milliards d’euros (soit 1,4% du PIB) qui couvrirait 70% des dépenses totales de prise en charge. Les coûts supportés par les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches restent importants.

Dans le cas des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, le reste à charge moyen
mensuel est estimé à 570 euros à domicile et 2 300 euros en institution.

Les recommandations de l’HAS (Haute Autorité de Santé) concernant sa prise en charge stipulent désormais la nécessité de proposer une formation aux aidants.
Selon l’OMS, avec 900 000 personnes atteintes soit près de 3 millions (Malades et proches), la France fait partie des pays où le nombre de malades est le plus élevé 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, soit près d’1 toutes les 3 minutes. En 2020, 1 Français sur 4 de plus de 80 ans sera atteint par la maladie.

Le vécu de l’aidant est une réalité difficile à vivre au quotidien aussi bien physique que psychique. En dehors des sollicitations et des besoins du malade d’Alzheimer qui nécessitent du temps et de la disponibilité 24h sur 24, 365 jours par an, la première difficulté pour l’aidant est sans doute la méconnaissance de la maladie, son évolution lentement progressive et irréversible, l’implique de plus en plus. Le comportement du patient, souvent indifférent, est difficile à supporter : agressivité, infantilité, paroles incohérentes, rythmes biologiques inversés…

Le proche se sent démuni, incompétent. Prenant de l’âge à son tour, il craint d’être touché par la maladie et d’être stigmatisé.

La maladie du patient a un impact sur la qualité de vie de ses proches : plus que jamais la cellule familiale, les aidants ont besoin d’être soutenus.
L’association Lions Alzheimer loi 1901, à travers ses principaux objectifs - création de Centres d’Accueil de Jour, maintien à domicile et aide aux aidants s’implique depuis plus de 20 ans pour améliorer le quotidien des malades et celui de l’entourage proche. Elle lance aujourd’hui 2 grands projets ENTRAIDE un programme innovant de formation psycho- éducatif pour les aidants et Sé.Ré.L.A, une nouvelle formule de séjours répit destinée au couple aidant/aidé. Elle a notamment participé à faire reconnaître…
Un droit au répit pour tous ceux qui ont un parent Alzheimer âgé de plus de 60 ans2
A partir de janvier 2016, la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement accordera
un répit à ceux qui s’occupent d’un parent âgé dépendant (de plus de 60 ans). Les aidants
pourront bénéficier d’un repos sous plusieurs formes, financé par l’Allocation Personnalisée
d’Autonomie (APA) jusqu’à 500 € par an : une aide à domicile renforcée, un hébergement
temporaire (de plusieurs jours à plusieurs semaines) ou un accueil de jour (une demi-journée
jusqu’à plusieurs fois par semaine).

1 Perception du risque dépendance et couverture au sein de la population- enquête PATED- Février 2014
2 Source Panel national des aidants familiaux BVA –Fondation Novartis

II – L’Association LIONS ALZHEIMER
20 ans d’engagement auprès des malades et des proches
Et 2 nouveaux projets ENTRAIDE et Sé.Ré.L.A
Le déclin du patient touche profondément ses proches, dramatique pour le patient en situation de vulnérabilité et de grande dépendance, cette maladie affecte aussi l’environnement familial, le plongeant dans la détresse morale, l’épuisement physique et une grande solitude.

L’association Lions Alzheimer a déjà créé plus de 200 Centres d’Accueil de Jour (CAJ) destinés à stimuler et à resocialiser le malade, à favoriser son maintien à domicile, mais aussi à alléger la charge de l’aidant.

Lions Alzheimer est reconnu par les autorités de santé et fait partie du Collectif National
Alzheimer. Ce Collectif dont la mission est d’informer le grand public sur les problèmes liés à
cette maladie a contribué à l’élaboration du plan présidentiel Alzheimer mis en place en 2008.
D’après les données d’une enquête menée en 2011 dans les Centres d’Accueil de Jour 90%
des aidants sont à la fois en demande d’informations et favorables à la mise en place de
groupes.

En effet 80% des patients vivent à domicile (chez eux ou dans leur famille) et dans plus de 68% des cas, l’aide est apportée par le conjoint.

Aujourd’hui, fidèle à leurs objectifs et suivant les recommandations de l’HAS et de la prochaine loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement, Lions Alzheimer présente 2 grands projets : ENTRAIDE et Sé.Ré.L.A.

ENTRAIDE, un programme innovant de formation psycho-éducatif pour les aidants
La prise en charge de la maladie s’oriente désormais vers la formation des proches, par le biais de groupes psycho-éducatifs d’aide aux aidants.

Le programme ENTRAIDE est un outil novateur et complet pour aider les proches de patients présentant une Maladie d’Alzheimer.

ENTRAIDE a été conçu en partenariat avec l’IM2A (Institut de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer), APHP Pitié Salpêtrière Paris dirigée le Professeur Bruno Dubois, neurologue et chercheur à l’INSERM.
Pr. Bruno DUBOIS : Neurologue, IM2A, APHP Pitié Salpêtrière

Les différentes études ont montré que l’association stimulation cognitive pour l’aidé et Thérapie de type cognitivo-comportementale pour les aidants avait la meilleure efficacité et le plus d’effets positifs sur l’état psychologique du couple aidant/aidé. Ces prises en charge
représentent la base du programme.

Information, formation, conseils pratiques et encadrement psychologique

La mise en place du programme et son utilisation sont simples, mais pour l’optimisation du
résultat, des formations de professionnels sont dispensées.

ENTRAIDE permet d’apporter des réponses aux interrogations des aidants et des solutions à leurs problèmes grâce à ses méthodes adaptées. Il est à noter qu’une partie de ce programme est consacrée à la gestion du stress.
Développé sous forme de 8 sessions sur mesure (dont 7 sessions psycho-éducatives et une
session de renforcement), le programme se déroule sur 3 à 4 mois (une session d’une demi journée toutes les 3 semaines).
Des sessions de groupe qui portent sur :
Mieux comprendre la maladie
Savoir gérer son stress
Appréhender les troubles de mémoire
Maintenir les activités de la vie quotidienne
Gérer les troubles psychologiques et de comportements
Rechercher du soutien et se préserver.

Un an après sa première mise en place au sein de la Résidence DomusVi Les Adrets à Clichy, le programme ENTRAIDE est voué à intégrer les 200 Centres d’Accueil de Jour en France.

Ce programme financé par Lions Alzheimer est mis gratuitement à la disposition des
psychologues. Pour plus de détails, se rendre sur le site www.entraide-formation.fr
DOSSIER DE PRESSE LIONS ALZHEIMER Septembre 2015
SéRéLA : Séjour pit Lions Alzheimer
Du temps pour soi sans s’éloigner de l’autre
Ce tout nouveau concept de séjours vacances destiné au couple aidant/aidé offre le double
avantage de garantir la continuité de la prise en charge médicale pour le malade dans un lieu sécurisé avec une équipe qualifiée et d’une résidence touristique pour l’accompagnant.

Une nouvelle solution de répit pour les aidants familiaux
Lions Alzheimer propose ce 1er séjour du 11 au 18 septembre 2015 au Village Répit Famille
Touraine, à Fondette (37) près de Tours.

Structure hôtelière adaptée aux personnes à mobilité réduite dans un parc agrémenté d’un
verger.
•Grandes chambres équipées : TV, téléphone, WiFi…
•Restauration de qualité en pension complète
•Espace « SPA Bien-être » accessible avec piscine couverte jacuzzi
•Animations variées : aqua gym, aqua byke, gym douce, sophrologie, activités de Bien-être,
massage et relaxation, excursions, jeux de société, billard, parcours de mini-golf, multimedia,
console de jeu Wii…
•Et une belle région à visiter
Prix du séjour pour 2 (tout compris, hors transport) : 1 221€
Prise en charge à 75% par Lions Alzheimer, La Fondation des Lions de France et le Club parrain du séjour.

Reste à la charge de la famille : 305€ hors transport.

Comment bénéficier de ces conditions et réserver son séjour ?

1 - prendre contact avec le délégué Lions Alzheimer District de sa région ou Lions club local
qui parrainera la famille - Liste sur le site :http://www.lions-alzheimer-france.fr/lassociation-lionsalzheimer.
html
2 – Remplir une fiche de pré-inscription.

III - A PROPOS
LIONS CLUBS DE FRANCE
Emanation du Lions Clubs International, 1er Club Service au monde, les Lions Clubs de France c’est 27 300 membres au travers de 1 218 clubs locaux et régionaux. 27 300 femmes et hommes qui ont choisi de donner de leur temps et de leur savoir-faire au service des autres.

Sans considération d’ethnie, de religion ou de politique, les Lions interviennent aux niveaux
local, régional, national et international afin d’apporter des solutions concrètes à des
problématiques sociales, médicales, éducatives et environnementales.

Les campagnes de collecte de fonds permettent, grâce à l’engagement des Lions, de lancer
des programmes de grande envergure. Des causes qui font sens mobilisent ses membres qui organisent, promeuvent et animent les 5 000 manifestations annuelles proposées dans
l’Hexagone.

Ces actes concrets visent à apporter soutien et écoute aux plus démunis et à améliorer leur vie.
Encourager le civisme, la compréhension entre les peuples, être fidèle au code de déontologie du club, participer à une plate-forme de libre discussion sur tous les sujets d’intérêt commun, favoriser la fraternisation et la convivialité entres les clubs, telles sont les grandes missions que chaque Lion remplit afin d’être utile au plus grand nombre.
Partout où les Lions interviennent, ils instaurent des liens d’amitié souvent avec des personnes qu’ils n’auraient peut-être jamais eu l’occasion de rencontrer.

Chiffres clés en France
27 300 Lions
1 218 Lions Clubs
1 400 000 heures de bénévolat en 2014
5 000 manifestations organisées chaque année
20 M€ collectés par les Lions en 2014
4 M€ de dons en faveur de l’enfance et de la jeunesse en 2014
200 Centres d’Accueil de Jour Alzheimer ouverts en France
20 000 Lions derrière les téléphones du Téléthon chaque année

DomusVi est le 3e groupe privé d’accueil et de services en France. Il propose une offre complète aux personnes âgées, avec près de 200 résidences médicalisées, 14 résidences non médicalisées, 46 agences d’aide et soins à domicile (dont 14 Services de Soins Infirmiers à Domicile), réparties sur l’ensemble du territoire. Le groupe emploie plus de 12 500 personnes.
www.domusvi.com

Alexandra FOURCADE, première adjoint au maire de Neuilly-sur-Seine, déléguée à la Santé et à la dépendance.

ACCUEIL DE JOUR LES PIVOINES
16, rue des Graviers. 92200. Neuilly sur Seine ' 01 78 99 72 74 6 01 78 99 72 75
accueil-de-jour@ehpadneuilly.com www.ehpadneuilly.com
Notre Centre d’Accueil de jour, ouvert en septembre 2012, accueille des personnes âgées de + de 60
ans ayant des troubles cognitifs tels que la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées.
Avec une superficie de 64 m² dédiée aux activités et aux repas thérapeutiques dont 23m² consacrée à
l’espace détente/repos, notre accueil de jour est un lieu à taille humaine adapté aux personnes
accueillies.

Ce lieu de répit pour les familles permet de recevoir jusqu’à 12 personnes du lundi au vendredi de 10h à 18h sauf les jours fériés. Nous avons un service de transport interne à l’Accueil de jour, gratuit pour les Neuilléens.

L' équipe pluridisciplinaire est composée de :
Une coordinatrice et psychomotricienne
Une psychologue à temps partiel (30%)
Une aide-soignante et assistante en soins de gérontologie
Une auxiliaire de vie
Un médecin coordonnateur à temps partiel (3 heures par semaine)
Une équipe d’intervenants extérieurs propose des activités complémentaires : poterie, peinture et
Tai-Chi.

Les missions sont tournées vers les patients et leurs aidants.

Pour les patients : préserver l’autonomie globale des personnes accueillies dans le but de
permettre le maintien à domicile dans des conditions sécurisées. Les ateliers sont organisés autour
des axes suivants :
- Cognitif - Créatif
- Moteur - Maintien des actes de la vie quotidienne
- Socialisation - Renforcement de l’estime de soi
- Détente, relaxation
Les activités proposées au sein de notre accueil de jour sont très diverses : ateliers créatifs, Tai-Chi,
Relaxation, Atelier mémoire, Atelier cuisine, Poterie, Gymnastique douce, revues de presse, parcours
moteurs…
Pour les familles : offrir un temps de répit pour les aidants familiaux ainsi qu’un lieu de soutien et
d’orientation. Cet accompagnement a pour but d’éviter l’épuisement des aidants principaux et
donc d’éviter une institutionnalisation précoce et/ou dans l’urgence.

IV – ANNEXES
 
L’histoire de Lions Alzheimer : des origines au programme Entraide
(1993 à 2015)
« Médecin chef d'un service de gériatrie, il était normal que je m'intéresse à la maladie d'Alzheimer et le désir de contribuer à aider malades et familles me préoccupait.

Une association locale m’a demandé un jour d'animer une réunion d'information pour les familles. Ils
clamaient leur détresse, sans aucune initiative de prise en charge, sinon de réclamer des aides officielles, mais lesquelles? Je leur expliquais qu’ils devaient se prendre en main, s'entraider et organiser une ébauche de soulagement en proposant des gardes groupées de malades. J'ai alors élaboré un programme que je suis allé proposer au maire de Saint-Germain Michel Péricard. J'ai soumis l'idée de la construction d'une maison sur un grand terrain, avec lieu d'information, organisation d'aides à domicile, centre d'accueil de jour pour les malades et pourquoi pas un accueil éventuel de nuit. Un élu de bon sens me prie de revenir quand j'aurai des propositions raisonnables. Je soumets l'idée d'un centre d'accueil de jour modeste, géré par des bénévoles, dans des locaux simples au budget serré. Mais un budget quand même !

Qui mieux que le Lions Club pouvait comprendre et m'aider ?
Les Lions de Saint-Germain-en-Laye adhèrent, promettent de m'aider le moment venu.
Une association Loi de 1901 est créée, ETAPE 3 A (Alzheimer, Accueil, Action), équipe piochée parmi d'anciennes infirmières de mon service, conjoints de malades décédés et amis. Nous trouvons des lieux d'accueil provisoires gratuits, en attendant que la mairie nous obtienne des locaux définitifs, mais quand…? Nous commençons modestement, deux à trois malades réunis deux fois par semaine, puis ayant des hébergements plus grands (salles d'associations non occupées à certaines heures), nous augmentons le nombre d'hébergés et la fréquence du nombre de journées. Le prix de la journée,
modeste, est à la charge des familles. La mairie nous a permis d'occuper provisoirement une petite salle dans les mêmes locaux. Les repas, d'abord élaborés par nous-mêmes ont été ensuite fournis par un établissement de la ville voisine destiné au troisième âge. Chaque difficulté financière était réglée par les Lions locaux.

En mai nous accédons enfin à nos locaux définitifs, salle de classe de l'école maternelle déménagée,
avec jouissance de la cour de récréation, protégée.

Le 15 janvier 1995, le trésorier Pierre Avril m'annonce des chiffres catastrophiques pour constituer et
meubler le centre d'accueil. Aucune subvention pour l'instant, le Conseil Général nous aidera à la seule condition de ne réaliser aucuns travaux (trois ans plus tard il réagira).
Tous les clubs de la zone élargie ont réagi de façon extraordinaire : nous avons pu acheter le matériel, le mobilier, exécuter nous-mêmes certains travaux avec la mairie, et il nous restait en juillet un confortable matelas pour offrir des journées aux démunis, améliorer l'ordinaire et le matériel. Jamais rien n'aurait pu se faire sans le Lions Club et encore merci à tous, merci à ceux de Saint-Germain-en-Laye (cette action nous a valu le Coeur d'Or national par la suite). Etape 3A : premier centre d'accueil de jour aidé par les Lions et couvé au début par le club local. Maintenant cédé à l'hôpital qui le gère, nous avons gardé 20 bénévoles en plus du personnel alloué, ouvrons 5 jours par semaine, recevons dix accueillis chaque fois, et les activités sont exemplaires.

Le projet de l'action Lions projetée est de favoriser la création de centres d'accueil de jour Alzheimer pour soulager la famille, re-sociabiliser les malades et retarder au maximum la mise en institution.

On aide au décollage et quand le centre est créé, la mission est accomplie, sauf désir du club de suivre l'évolution, en continuant le soutien. On ne pouvait demander aux Lions de participer aux activités des centres, sauf volontariat.
Une immense gratitude à tous les acteurs de l'action Lions Alzheimer, en particulier Philippe Mignan, Martine Sartori et Annick Giraud ».
Docteur René Sliosberg, avril 2015
DOSSIER DE PRESSE LIONS ALZHEIMER Septembre 2015
Abstract des intervenants
Pr. Bruno DUBOIS, Neurologue, IM2A, APHP Pitié Salpêtrière.
La place capitale de l’aidant Alzheimer : Repérage précoce grâce aux biomarqueurs : Enjeux et Perspectives.

Sarah BOUCAULT, Psychologue clinicienne APHP Pitié Salpêtrière ENTRAIDE, pour une restructuration cognitive des pensées dysfonctionnelles.

Christelle BELLEGARDE, Psychologue Résidence DomusVi Les Adrets

Retour d’expérience, un an après la mise en place du programme ENTRAIDE.


 "Retour d’expérience, un an après la mise en place du programme ENTRAIDE"
Qui suis-je ?

Je suis Christelle BELLEGARDE, psychologue spécialisée dans le soin aux personnes âgées et leur entourage, qu’il soit familial ou professionnel.

J’exerce aux Adrets, résidence du Groupe DOMUSVI à Clichy, depuis 2006, date de création de la structure.

Pourquoi avoir mise en place ce programme aux Adrets ?
C’est sous l’impulsion et le bienveillant parrainage du Lions Alzheimer que nous avons décidé de proposer ce programme d’aide aux aidants au sein de notre structure.

Le groupe DOMUSVI avait déjà travaillé avec le Lions Alzheimer notamment sur la création d’un très beau jardin thérapeutique sur une autre résidence, au Plessis Bouchard.

De plus, après avoir constaté que ce type de dispositif psychoéducatif n’était pas proposé à Clichy, ou sur le secteur proche, nous avons décidé de déployer ce programme.

Nous avons alors rencontré Sarah BOUCAULT, Psychologue et conceptrice du programme, qui nous a exposé ce dernier : son organisation et son cadre théorique (la psychoéducation, les thérapies cognitives et comportementales) Puis, les choses sont allées très vite.

Nous avons communiqué sur la mise en place de ce programme auprès des professionnels du secteur gérontologique (médecins traitants, paramédicaux, institutions hospitalières, réseaux de santé, mairie…) et solliciter les « professionnels experts » qui co animeraient les séances de formation.

Le programme a démarré le 19 janvier 2015 et vient de s’achever en juin dernier avec un groupe de 10 personnes très motivées et très investies dans le suivi des séances.

1 - Les attentes des participants avant le début du programme?
- Parler des difficultés et améliorer son propre état psychologique :

L’accompagnement d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer demande non seulement beaucoup de temps mais entraine également une charge émotionnelle très importante.

D’autant plus, que certains membres du groupe assument plusieurs rôle sociaux et familiaux de façon concomitante : celui d’enfant prenant soin de leur ainé malade, tout en étant encore en activité et en ayant des enfants à élever.

Les questions du fardeau supporté, de l’épuisement psychologique et physique, ainsi que du sentiment d’isolement psychologique et social ont donc très vite étaient abordées au cours de ces entretiens préparatoires avec la volonté de trouver des réponses claires et pratiques afin de pouvoir poursuivre l’accompagnement du parent malade, le plus longtemps possible dans les meilleures conditions.

Si la question de l’épuisement est alors évoquée, l’ambivalence dans les comportements est également apparue très vite : « je suis épuisé, mais je fais tout seul, sans demander d’aide à personne ».

L’un des enjeux de cette formation était de revenir sur ce paradoxe pour tenter de le réduire. Résidence retraite médicalisée Les Adrets 21-23 rue Morice - 92110 CLICHY - Tél. : 01 47 30 51 20 - Fax : 01 47 30 51 29 - adrets-clichy@domusvi.com Résidence Les Adrets SARL au capital de 8000 € Siège social - 21-23 Rue Morice - 92110 Clichy - RCS : RCS NANTERRE 481 504 512 - Siret : 481 504 512 00023 - APE 8710A


 Les pdf des présentations du Pr. Bruno Dubois et de Sarah Boucault sont disponibles sur simple demande par mail auprès de : nansellsalles@mgefi.frou pbcom@pbcommunication.fr


NDLR: MGEFI et ALZHEIMER