vendredi 22 avril 2016

Le nouveau visage de l'Academie de médecine



Nouveaux élus
Professeur Jacques BELGHITI élu membre titulaire dans la 2eÌme division ( chirurgie et speìcialiteìs chirurgicales)

68 ans.

Chirurgien hépato-bilio-pancréatique

Il a termineì aÌ la dernieÌre rentreìe universitaire ses fonctions de chef d’un treÌs grand service de chirurgie heìpato-bilio-pancreìatique, y compris la transplantation heìpatique. Ce service de grande reìputation nationale et internationale fut aÌ la fois un centre de traitement chirurgical aÌ juste titre prestigieux, aux tableaux opeìratoires chargeìs en gestes de chirurgie majeure (plus de 200 interventions sur le foie, plus de 300 actes de chirurgie pancreìatique, plus de 100 transplantations heìpatiques aÌ ce jour) et une eìcole de chirurgie treÌs visiteìe par les eìtrangers et dont sont issus, au plan national, une bonne quinzaine de professeurs des universiteìs.

700 articles environ produits par son service reìpertorieìs aÌ PubMed), Jacques BELGHITI a eìgalement eìcrit preÌs de 70 chapitres de livres, il est «coeìditeur» du « BLUMGART », bible de la speìcialiteì.

 Il est, ou a eìteì Preìsident :
- du Conseil Scientifique de l’International Heìpato-Pancreìato-Biliary Association ;
- de l’European Hepato-Pancreato-Biliary Association ;
- de l’International Liver Transplantation Society.

Il a organiseì aÌ Paris les CongreÌs mondiaux de l’ILTS en 2006 et de l’IHPBA en 2012
Il est membre de l’European Surgical Association (ESA ), et membre d’Honneur de multiples Socieìteìs internationales, notamment de l’American Surgical Association (ASA). Dans quelques semaines il sera reçu Membre d’Honneur de l’American College of Surgeons. En France il est membre de l’Acadeìmie Nationale de Chirurgie, membre de l’Association Française de Chirurgie et a eìteì Preìsident, en 2009, du 111e CongreÌs Français de Chirurgie.

La transplantation heìpatique, qu’il a mise en œuvre dans plus de 100 cas, a repreìsenteì un des pôles majeurs de son activiteì et de sa reìflexion. Sa compeìtence sur le theÌme l’a conduit aÌ devenir membre et Preìsident du Conseil Scientifique du Conseil d’Orientation de l’Agence de Biomeìdecine.

En 2015, libeìreì de sa charge hospitalieÌre, son expeìrience et sa compeìtence, doubleìs de son permanent souci personnel du strict respect de l’eìthique meìdicale (on se souvient de sa courageuse attitude, apreÌs le deìceÌs d’un donneur, de sa deìcision d’abandon de son programme de transplantation heìpatique avec donneur vivant), ont conduit, presque naturellement, les autoriteìs sanitaires aÌ l’inteìgrer au ColleÌge de la Haute Autoriteì de Santeì (HAS) : il y est preìsident de la Commission d’eìvaluation des dispositifs meìdicaux et des actes, et Preìsident du jury d’eìvaluation des dispositifs innovants.

Jacques BELGHITI est Chevalier de la Leìgion d’Honneur depuis 2003 et Officier de l’Ordre National du Meìrite depuis 2008.

Commandeur dans l’ordre des palmes acadeìmiques, chevalier dans l’ordre de la leìgion d’honneur. Membre de l’Acadeìmie Nationale de Chirurgie, de la Deutsche Akademie der Naturforsher Leopoldina, fellow du Royal Club of Surgeons de Londres.



Pr Bernard DEVAUCHELLE élu membre correspondant dans la 2ème division, chirurgie et spécialités chirurgicales
65 ans

Amiens

Speìcialiste en chirurgie maxillo-faciale / stomatologie et chirurgie plastique, reconstructrice et estheìtique
le premier chirurgien au monde, en association avec Michel Dubernard, aÌ reìaliser en 2002 avec succeÌs, une greffe partielle de visage dite « basse, nez-bouche-menton ».

Reçu aÌ l’internat en 1973 aÌ Amiens sa faculteì d’origine, il s’oriente treÌs tôt vers la chirurgie maxillo-faciale. Chef de clinique entre Amiens et la Pitieì- SalpêtrieÌre de 1980 aÌ 1984, puis praticien hospitalier, il est nommeì chef de service de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie au CHU d’Amiens en 1986 et enfin professeur des universiteìs en 1988.

Recherche clinique
Directeur du programme de recherche expeìrimentale en micro-chirurgie et en imagerie tridimensionnelle ,  meneì en collaboration avec l’universiteì technologique de CompieÌgne et l’Universiteì de Paris (laboratoire CNRS de biorheìologie et d’hydrodynamique-Jussieu). Membre de l’eìquipe de recherche SHS (Pr Nivet), puis de l’eìquipe de recherche « Lymphocyte normal-pathologique et cancer » (Pr J.P. Marolleau). Il participe aÌ la recherche sur l’osteìogeneÌse faciale dans le groupe SORG. Membre du programme de recherche Phidias de la Communauteì europeìenne et de l’International Bone Research Association.

Directeur d’environ 20 theÌses de recherche, il est l’auteur de 150 publications dans des journaux nationaux et internationaux et de plus de 400 communications dans des congreÌs nationaux et internationaux comme auteur ou co-auteur. Ses dernieÌres publications internationales concernent essentiellement la transplantation faciale qui lui a assureì une reìputation mondiale.

Activiteìs d’enseignement
il est chargeì d’enseignement dans diffeìrents masteìres nationaux, au ColleÌge français de chirurgie estheìtique et de l’European Association for Cranio-Maxillo-Facial Surgery. Il est aussi membre du groupe d’enseignement du Master «pheìnomeÌnes guerriers : passeì, preìsent, meìdecine, histoire, droit et science politique», auteur ou contributeur d’une dizaine d’ouvrages et de 25 films d’enseignement et de vulgarisation scientifique. Assesseur aÌ la faculteì d’Amiens, il est membre du conseil d’administration de l’universiteì Picardie Jules Verne et directeur administratif du diplôme d’orthophonie.
Membre du comiteì eìditorial des : - Journal of Cranio-Maxillo-facial Surgery, - Annales de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Estheìtique, - Journal de Stomatologie et Chirurgie Maxillo-Faciale.

Preìsident de l’Association Française de Chirurgie Maxillo-Faciale (2012-2013), et de l’European Association for Cranio-Maxillo-Facial Surgery, du groupe for advancement in Microsurgery (2003). Il est membre de nombreuses socieìteìs savantes focaliseìes sur la chirurgie reconstructrice faciale

Commandeur dans l’ordre des palmes acadeìmiques, chevalier dans l’ordre de la leìgion d’honneur. Membre de l’Acadeìmie Nationale de Chirurgie, de la Deutsche Akademie der Naturforsher Leopoldina, fellow du Royal Club of Surgeons de Londres.


Dr Daniel LEVY-BRUHL élu membre correspondant dans la 4ème division, section médecine et société
61 ans
Il est depuis 1997 responsable de l’Unité des Infections respiratoires et Vaccinations du Département des Maladies Infectieuses de l’Institut de Veille Sanitaire et l’un des experts les plus reconnus de en matière de  vaccinologie en France et en Europe.
Médecin épidémiologiste de formation, il a débuté au Centre international de l’enfance, avant de rejoindre l'InVS, où il encadre et supervise une équipe de 11 épidémiologistes pour mettre en place,  animer et évaluer des systèmes de surveillance des infections respiratoires et des maladies à prévention vaccinale et parantibioprophylaxie.
Il est chargé de la détection de toute situation épidémiologique anormale concernant ces pathologies (cas isolés pour les maladies soumises à un programme d’élimination, cas groupés, phénomènes épidémiques) et l’expertise auprès du ministère de la santé concernant les mesures de contrôle (incluant la menace de pandémie grippale), l’expertise auprès du Haut conseil de la santé publique concernant l’épidémiologie des maladies et leurs mesures de contrôle. Il est l'expert de référence des pouvoirs publics pour toutes les questions ayant trait à la vaccinologie, le calendrier vaccinal, l’anticipation et la gestion des menaces épidémiques et des controverses concernant les vaccinations.
Il intervient fréquemment dans des formations universitaires sur ces questions ; il encadredes internes et stagiaires.
Il a publié 101 articles scientifiques dans des revues internationales à comité de lecture au cours des cinq dernières années ; il est relecteur pour les meilleures revues scientifiques de son domaine et membre du comité éditorial de larevue Eurosurveillance.

Professeur Laurent MANDELBROT élu membre correspondant dans la 2eÌme division, chirurgie et speìcialiteìs chirurgicales
59 ans.
Gynécologue-obstétricien
PU-PH depuis 2002 et Professeur de classe exceptionnelle depuis 2014. ApreÌs un clinicat et un assistanat passeìs presque inteìgralement dans le service de gyneìcologie-obsteìtrique de Port-royal, il est nommeì PH, gyneìcologue- accoucheur des hôpitaux d'abord dans le service de Port-royal de 1994 aÌ 2001, puis aÌ l'Hôpital Bichat en 2001-2002.
Depuis 2003, il est chef du service de gyneìcologie-obsteìtrique aÌ l'Hôpital Louis Mourier ouÌ il a creìeì un centre peìrinatal de type 3, hautement speìcialiseì, pour tout le nord du deìpartement des Hauts de Seine.
En 2009, il creìeì le Centre Pluridisciplinaire de Diagnostic Preìnatal Leìonard de Vinci.
En 2010 et 2011, il est Preìsident du Comiteì Consultatif Meìdicale de l'hôpital Louis Mourier.
Depuis 2013, il est chef du pôle «Urologie-gyneìcologie-obsteìtrique» des Hôpitaux Universitaires Paris Nord Val de Seine comprenant Bichat, Beaujon et Louis Mourier.
Depuis 2015, il est membre eìlu de la Commission Meìdicale d'Eìtablissement de l'Assistance publique- Hôpitaux de Paris.
Son activiteì clinique est centreìe sur les grossesses pathologiques et la meìdecine maternelle et fœtale.
Elle a donneì lieu aÌ la publication de 240 articles, la plupart dans des revues internationales aÌ comiteì de lecture. Il s'est notamment inteìresseì aÌ l'infection par le VIH chez la femme enceinte dont il est l'un des speìcialistes mondiaux. En France, il est consideìreì comme le principal acteur avec Steìphane Blanche, peìdiatre, de la saga qui a transformeì le pronostic du sida chez la femme enceinte et a abouti aÌ l'effondrement du taux de transmission du virus de la meÌre aÌ l'enfant de plus de 20% en 1985 à près de 0,1%. Le risque de transmission est même totalement maîtriseì si la femme est traiteìe avant le deìbut de la grossesse, ce qui a eìteì deìmontreì par la cohorte peìrinatale nationale française, de notorieìteì internationale, dont Laurent Mandelbrot a eìteì le clinicien responsable. Il a ainsi été pionnier en la matieÌre en Afrique. En Côte-d'Ivoire et au Burkina-Fasso, il a eìteì l'investigateur principal d'un programme de l'Agence Nationale de Recherche sur le Sida et les heìpatites virales et, au Togo, il pilote un programme visant aÌ reìduire la mortaliteì maternelle et infantile. Il donne des conférences dans le monde entier et assure des missions de formation au Vietnam, au Breìsil, au Seìneìgal, au Mali.
Son activiteì de recherche est orienteìe vers l'eìpideìmiologie. Il appartient aÌ l'Uniteì Inserm CESP-U1018. Il a eìteì investigateur coordonnateur dans cinq eìtudes dont l'Enquête peìrinatale française sur le VIH, investigateur dans six essais theìrapeutiques chez la femme enceinte concernant la peìrinataliteì et la reproduction. Il met actuellement au point l'essai «Monogest» d'une preìvention de la transmission du VIH de la meÌre aÌ l'enfant comportant un important alleÌgement theìrapeutique et a soumis un appel aÌ projets en 2016 sur «Strateìgies innovantes pour la reìduction du risque infectieux peìrinatal». Il a fait ou fait partie de plusieurs groupes d'expert de l'Agence Française de Seìcuriteì Sanitaire des Produits de Santeì (AFSSAPS) et de la Haute Autoriteì de santeì (HAS), groupes concernant principalement les infections au cours de la grossesse, mais aussi la physiopathologie de la preì eìclampsie et la pharmacologie transplacentaire. Il a eìteì responsable du chapitre «Procreìation» du rapport officiel sur le Sida qui est publieì tous les deux ans depuis 2006
D'autre part, il a eìteì membre du Comiteì local de la recherche meìdicale de l'Universiteì Paris- Diderot et Hôpitaux affilieìs en 2011 et 2012. Il est membre du jury de l'Agence Nationale de la recherche (ANR) depuis 2013 et membre du Comiteì d'eìthique et d'eìvaluation de la recherche biomeìdicale des hôpitaux Paris Nord Val de Seine depuis 2006.
Son activiteì d'enseignant
Il s'inteìresse particulieÌrement au renouveau des meìthodes peìdagogiques Il participe, dans son Universiteì, aÌ l'enseignement du 2eÌme cycle et coordonne, aÌ Paris VII, un module du 2eÌme cycle et 3 diplômes universitaires. Il intervient dans l'enseignement de 8 autres diplômes universitaires ou inter universitaires. Il a eìteì reìdacteur en chef de la revue «Meìdecine fœtale et eìchographie en gyneìcologie » de 1992 aÌ 2008 et membre du Conseil peìdagogique de UFR de meìdecine Paris- Diderot en 2012-2013.


Pr Martin  DANIS  élu membre titulaire dans la 4ème division, section médecine et société

73 ans

professeur eìmeìrite aÌ l'Universiteì Pierre et Marie Curie (parasitologie et santeì publique).

Sa carrieÌre deìbute dans le service de parasitologie du CHU Pitieì-SalpêtrieÌre en qualiteì d'assistant du Professeur M. Gentilini. Il gravit de 1970 aÌ 2007 tous les eìchelons de la pyramide hospitalieÌre et universitaire. Professeur agreìgeì de parasitologie en 1981, chef de service par inteìrim en 1991, professeur de classe exceptionnelle en 1993, il devient la même anneìe chef du service de parasitologie et de mycologie aÌ l'hôpital Pitieì- SalpêtrieÌre.

Sur le plan universitaire, les formations qu'il a mises en place ou dont il a eìteì co-responsable sont nombreuses :
- 1987 : Certificat de Parasitologie Speìcialiseìe dans la Maîtrise de Sciences biologiques et Meìdicales aÌ la Faculteì de Meìdecine Pitieì-SalpêtrieÌre,
- 2004 : Master M1 Santeì de « Microbiologie » inter universitaire de l'universiteì Paris-6
-  2006 : Master M1 de Santeì Internationale et de pathologie Tropicale de l'universiteì Paris-6.

Il intervient dans de nombreux autres diplômes :
- 2000-2010 : DIU de Meìdecine Tropicale et de Santeì internationale des universiteìs P5-P7-P11-P12
- 1989-2011 : DEA de santeì publique et Pays en deìveloppement de l'universiteì Paris-6.
Ses qualiteìs peìdagogiques l'ont conduit aÌ effectuer de nombreuses missions d'enseignement en Afrique sur le paludisme : Bamako (1996), Bobo-Dioulasso (2004), Antanarivo (2006), Yaoundeì (2006 et 2008).

Dans le domaine de la recherche :
Au sein de l'uniteì INSERM 313 dont il est co-responsable en 1986, il conduit de nombreux travaux sur les maladies parasitaires. Ses recherches ont porteì principalement sur la mise au point et l'ameìlioration de techniques diagnostiques des parasitoses opportunistes (Toxoplasma, Cryptosopridie, leishmanie) et sur l'eìvaluation de nouveaux meìdicaments antiparasitaire (ivermectine, l'artemether, l'atovaquone-proguanil, l'association arteìmeìther- lumefantrine)
C'est dans le domaine du paludisme, au sein de l'UMR S-945 dirigeìe par le Dr D. Mazier ouÌ l'on retrouve des eìtudes fondamentales portant sur : - la mise au point de nouvelles techniques d'eìtude de la chimiosensibiliteì in vitro de P.falciparum aux diffeìrents antipaludiques, - la recherche de moleìcules actives sur les formes eìrythrocytaires et heìpatiques des plasmodies, - la cytoadheìrence de P. falciparum sur les cellules endotheìliales et sur son inhibition in vitro.

Dans le domaine de la santeì publique, il met en place avec le Professeur J. Lebras le Centre National de reìfeìrence des Maladies d'importation qu'il dirige depuis 1998. Cet observatoire changera de nom en 2002 pour devenir le CNR de l'eìpideìmiologie du paludisme d'importation et autochtone.

L'activiteì de recherche clinique qu'il a conduit tout au long de sa carrieÌre s'est traduite par plus de 200 articles dans des revues aÌ comiteì de lecture dont 103 dans des revues anglo-saxonnes. Il a publieì et participeì aÌ 10 ouvrages de parasitologie et de meìdecine tropicale dont 4 comme coordonnateur principal.

Lors de la reìforme de l'enseignement des 1er et 2eÌme cycles des eìtudes de meìdecine, il est intervenu activement,  comme Assesseur du Doyen de la Faculteì Pitieì-SalpêtrieÌre, dans la reìforme du programme d'enseignement de la parasitologie. Avec les membres de sa sous section du CNU, il a redeìfini les objectifs d'enseignement de la parasitologie pour le 2eÌme cycle des eìtudes meìdicales et pour le DES de Biologie Meìdicale. Membre de nombreuses commissions et conseils scientifiques dont le Conseil Supeìrieur d'HygieÌne Publique de France, il est reìgulieÌrement appeleì comme expert par de nombreuses instances (MinisteÌre de l'enseignement et de la recherche, MAE pour la lutte contre l'infection VIH, HAS, DGS et reìseau des instituts Pasteur.

Sa notorieìteì et son expertise dans le domaine de la parasitologie et de la meìdecine tropicale lui ont permis d'effectuer de nombreuses missions en Afrique (Mali, Madagascar, Cameroun, Algeìrie, Burkina-Faso, Beìnin), en Guyane et au Vietnam.



Professeur Christian-François ROQUES-LATRILLE élu membre correspondant dans la 4eÌme division, section meìdecine et socieìteì
69 ans
Chef du service de Médecine physique et rééducation du CHU Rangueil /Toulouse
Ancien interne des hôpitaux de Toulouse ouÌ il a effectueì toute sa carrieÌre, gravissant les eìchelons hieìrarchiques hospitalo-universitaires jusqu’aÌ la classe exceptionnelle de professeur en 2009.
Il a accumuleì au cours de ses études les certificats d’eìtudes speìcialiseìes de rhumatologie, allergologie, meìdecine preìventive, santeì publique et hygieÌne, reìeìducation et reìadaptation fonctionnelles, immunologie, anatomo-pathologie.
Outre sa participation aÌ l’enseignement du premier cycle des eìtudes meìdicales et au certificat de syntheÌse clinique et theìrapeutique, ce sont naturellement la meìdecine physique et la reìadaptation qui constituent ses domaines d’activiteì peìdagogique: certificat de meìdecine physique, diplômes de reìeìducation des incontinences et d’eìtudes speìcialiseìes de reìeìducation, diplômes inter-universitaires de meìdecine naturelle et osteìopathie, d’eìlectrotheìrapie, d’eìtudes approfondies de sciences et techniques du handicap avec en particulier l’appareillage des amputeìs de membres.
Cette action en faveur des handicapeìs s’est concreìtiseìe par la creìation du Centre de reìeìducation fonctionnelle d’adultes aÌ la Fontaine saleìe aÌ Salies du Salat, qui deìpend du CHU de Toulouse. Il a eìteì aussi directeur de l’Institut de formation en masso-kineìsitheìrapie, responsable de la formation meìdicale continue de la Faculteì de Rangueil, membre du comiteì meìdical d’eìtablissement du CHU de Toulouse, membre de nombreuses socieìteìs savantes et du comiteì de lecture des principaux journaux de sa speìcialiteì, organisateur de plusieurs colloques et seìminaires.
Il a eìteì appeleì aÌ participer aux activiteìs de l’Agence nationale d’accreìditation et d’eìvaluation de la HAS. Ses publications scientifiques reìpondent aÌ plus de 613 reìfeìrences dans les domaines de la rhumatologie, de la meìdecine physique, de la reìadaptation et du thermalisme. Elles s’inteìressent tout particulieÌrement aÌ la douleur, aux leìsions neurologiques, aux incontinences. A ces travaux doivent s’ajouter plus de cent theÌses et meìmoires de DEA qu’il a dirigeìs.
ParticulieÌrement preìoccupeì par la lutte contre le handicap par tous les moyens physiques disponibles, le Professeur Roques-Latrille s’est tourneì vers le thermalisme.
Successivement expert aupreÌs de l’assurance maladie, membre du groupe de travail sur la normalisation des soins thermaux, membre de l’International society of meìdical hydrology and climatology, il est devenu preìsident aÌ la fois du Conseil scientifique de l’Association française pour la recherche thermale et de l’Institut du thermalisme.
Le Professeur Roques-Latrille est chevalier de la Leìgion d’Honneur ainsi que de l’Ordre national du Meìrite et des Palmes acadeìmiques.

Professeur Jean-Pierre TRIBOULET (Lille) élu membre titulaire dans la 2eÌme division, chirurgie et speìcialiteìs meìdicales
69 ans.
PU-PH en 1986, chef de service en 1997 ; Membre du CNU sous-section 5202 chirurgie digestive (2 mandats), consultant, actuellement meìdecin attacheì avec une mission de restructuration de la chirurgie ambulatoire au CHU de Lille.
Preìsident de plusieurs socieìteìs savantes :
SFCD (socieìteì française de chirurgie digestive),
AFCA (association française de chirurgie ambulatoire),
FCVD (feìdeìration française de chirurgie visceìrale et digestive),
CongreÌs Français de Chirurgie 2011,
Comiteì Nord ligue contre le Cancer
Membre de l’Acadeìmie Nationale de Chirurgie depuis 1986.
Les 2 axes principaux de ses activiteìs chirurgicales ont eìteì la canceìrologie digestive et plus particulieÌrement, celle des cancers de l’œsophage et de l’estomac en raison de la treÌs importante incidence de ces cancers dans la reìgion Nord-Pas de Calais, et la chirurgie ambulatoire
L’eìquipe qu’il a fondeìe aÌ la suite de l’eìcole de Lille et transmise aÌ ses eìleÌves Christophe Mariette et Guillaume Piessen est devenue une, sinon la reìfeìrence chirurgicale de niveau mondial dans la prise en charge des cancers de l’œsophage et de l’estomac, grâce aux essais cliniques qu’ils ont su monter, nationaux et internationaux, 5 PHRC nationaux (2006, 2008, 2011, 2013, 2014) ; 2 PHRC reìgionaux, un STIC , avec des publications dans des revues internationales de haut niveau, des recommandations : nationales et europeìenne, des rapports de l’AFC (Association française de chirurgie), la creìation du reìseau national FREGAT-FRENCH (« French Eso-gastric Tumour working group » ) en 2010 afin de  constituer une base de donneìes multicentrique europeìenne des cancers de l’œsophage et la participation pour la recherche preìclinique aÌ une structure de recherche labelliseìe INSERM UMR 837.
Jean-Pierre TRIBOULET a eìgalement apporteì depuis dix ans, une contribution majeure au deìveloppement de la chirurgie ambulatoire en France, notamment en tant que preìsident l’AFCA (association française de chirurgie ambulatoire).



Je me demande pourquoi il faut se méfier de la lumière des LED?

Les 2 discours prononcés le 20/04/2016 par Annick GIRARDIN



Discours d'Annick GIRARDIN, ministre de la fonction publique, à l'occasion de la remise des diplômes de l'ENA, le 20 avril 2016.

  &

Discours d'Annick GIRARDIN, ministre de la fonction publique, à l'occasion de l'Atelier ouvert de préparation du sommet mondial du Partenariat pour le Gouvernement Ouvert, le 20 avril 2016.


Remise des diplômes ENA

Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International,

Monsieur le Ministre de la gouvernance, de la fonction publique et de la lutte contre la corruption (Kamel Ayadi-Tunisie)

Monsieur le Vice-président du Conseil d'État,

Madame la Directrice de l'École Nationale d'Administration,

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants du corps diplomatique,

Mesdames et Messieurs les Élèves de la «promotion Georges Orwell»,

C’est un grand honneur pour moi d’être présente pour cette cérémonie de remise de diplôme aux élèves de la promotion Georges Orwell du cycle international long de l’ENA.

J’ai bien conscience que la remise de diplômes est un moment très particulier. Un moment qui vient couronner plusieurs années de travail, d’expériences denses et d’apprentissage au service de la
République.

Mais au-delà de ces aspects strictement professionnels, c’est aussi un moment qui permet de prendre du recul, de se remémorer les rencontres que l’on a faites et de se réjouir des amitiés que l’on a
tissées. J’aimerais rendre ici hommage à votre camarade mauritanien Ahmedou Ould Abd El Aziz, décédé brutalement en décembre dernier. Cette cérémonie me permet de lui rendre hommage et
d’adresser à ses proches un message de soutien.

C’est aussi l’occasion pour vous de vous rappeler qui vous étiez en arrivant dans cette école et de faire le point sur ce qu’elle vous a apporté. A cette question, je ne doute pas que chacun apportera la
réponse qui lui appartient, tout en espérant que vous garderez un excellent souvenir de ce passage en ce haut lieu de l’excellence républicaine.

Je profite également de cette cérémonie pour remercier chaleureusement la Directrice pour son engagement sans faille pour faire vivre cette École qui attire des élèves du monde entier. Preuve en
est que nous nous rassemblons aujourd'hui pour honorer une promotion de 23 élèves de 20 nationalités différentes, toutes issues de 4 continents ! Le cycle international long contribue à donner toute sa place à l'ouverture internationale dans la formation des futurs hauts fonctionnaires.

Pendant 14 mois, vous vous êtes fondus dans l’administration française avec brio. Pendant 14 mois, vous avez exercés des fonctions variées au service des citoyens français.

Cette expérience constitue pour vous une double opportunité. Tout d’abord une opportunité individuelle : celle d’un d’apprentissage personnel des rouages complexes de notre administration et d’une méthode fondée sur des principes qui constituent la singularité de notre modèle de société.

Mais aussi une opportunité pour vos pays. J’espère que l’expertise que vous avez acquise au sein de l’ENA et des services dans lesquels vous avez travaillé vous seront utiles par la suite. Que cette expérience viendra alimenter vos réflexions futures et inspirer vos prises de décision en matière de service public.

Permettez-moi enfin de m’attarder sur le choix du nom de votre promotion. Ce choix a fait l’objet de vif débat dans la nuit du 16 au 17 janvier 2015 lors de votre séjour dans les Vosges au Ventron. C’était au lendemain des attentats de Charlie Hebdo et de l’hypercacher de Vincennes. Face à ces événements qui ont endeuillé la France, vous avez fait le choix collégial de mettre à l’honneur et de célébrer cet homme qui s’est battu toute sa vie pour défendre la liberté.

Georges Orwell est un écrivain surtout connu pour ses écrits qui dénonçaient sans fard les totalitarismes du XXème siècle. Je pense notamment à 1984 ou à La ferme des animaux qui font aujourd’hui figures de classiques de la littérature engagée.

Mais l’oeuvre d’Orwell n’est pas réductible à sa stricte dimension antitotalitaire. Orwell était bien plus que ça. Toute sa vie, ce dernier n’a cessé de voyager, de se nourrir de ses rencontres sans jamais faire la moindre concession aux idéologies autoritaires de son temps. Il est aussi connu pour avoir théorisé le concept de « common decency », concept sur lequel j’aimerais m’attarder quelques instants.

Vous qui allez plus tard exercer des responsabilités au service de l’intérêt général êtes particulièrement concernés. Ce qu’Orwell nommait la « common decency », c’est l’éthique d’exemplarité que vous devrez porter et incarnez dans vos futures fonctions. C’est à la fois l’irréprochabilité et la probité. Vous avez souhaité vous placer sous le patronage d’Orwell, je suis certaine que vous saurez être ses dignes héritiers.

Vous serez dans quelques instants des anciens élèves. A partir de là, vous ferez tous partie d’une vaste communauté d’hommes et de femmes qui ont tous le souci du service public et un sens aigu de
l’Etat. Ce réseau doit être aussi une manière de partager une ambition et des valeurs pour soutenir l'action de l'État et de l'administration.

Grâce à cette formation, je ne doute pas que vous parviendrez à mener de grandes carrières et faire honneur à vos pays. Encore bravo et bon courage pour la suite.

Je vous remercie

 
  
Partenariat pour un gouvernement ouvert

Cher Jean Vincent, Chers collègues, Chers citoyens,

Je suis heureuse de me retrouver ici, avec vous, pour traiter entre autres, d’un sujet qui me tient à coeur : le renouveau de l’Administration.

En effet, comme l’ont rappelé mes collègues, la France participe depuis 2014 à la dynamique du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert. En y adhérant, la France s’est engagée à élaborer un « plan d’action national » visant à promouvoir la transparence de l’action publique et son ouverture à de nouvelles formes de concertation et de collaboration avec la société civile.

Dès le départ, le Ministère de la Fonction Publique s’est impliqué dans cette dynamique, autour de trois engagements.

· Tout d’abord, la diversification du recrutement au sein de la fonction publique.

Cet engagement a été honoré et nos efforts se poursuivent en ce sens. Le développement de nouvelles voies d’accès à la fonction publique est  indispensable. Pour l’ouvrir davantage, des mesures fortes ont été prises.

- Je pense à l’insertion dans le projet de loi relatif à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires d’un dispositif permettant de renouveler les voies d’accès à la fonction publique et de les ouvrir à des profils diversifiés.

- Je pense aussi au renforcement des dispositifs de classe préparatoire à l’accès aux concours de catégorie A des trois fonctions publiques. Un renforcement qui passe par l’augmentation dès 2015, de 25% du nombre de places offertes dans les classes préparatoires intégrées

- Enfin, nous sommes passés à la vitesse supérieure sur l’apprentissage dans la fonction publique en multipliant par 10 le nombre d’apprentis dans la fonction publique de l’État

Parallèlement, il nous a semblé important de traiter les discriminations à l’entrée dans la fonction publique :

- à travers le rapport Lhorty, qui a vocation à évaluer les voies d’accès à la fonction publique


- à travers une plus grande diversité dans le profil des jurys de concours et dans les comités de sélection de chaque ministère

- Et enfin, à travers la généralisation des procédures de labellisation des ministères pour pallier les risques de discrimination dans l’ensemble de leurs procédures.


· Notre deuxième engagement porte sur l’ouverture des données et du numérique au sein de l’administration.

En effet, je souhaite inclure dans la formation initiale et la formation continue des écoles de service public davantage de modules sur l’ouverture et l’utilisation des données.

Intégrer ces modules dans les cursus de l’ENA, de l’École de la Modernisation de l’État (pour la formation continue) et de l’ensemble des écoles de service public me semble être fondamental pour relever le défi de la transition numérique à laquelle nous devons faire face.

Un projet de module de formation en ligne, à destination des étudiants mais aussi des agents publics, est actuellement en cours d'élaboration; des modules sur l'ouverture des données publiques sont en cours avec l'Ecole de Modernisation de l’Etat et le CNAM a lancé son certificat de spécialisation
"Innovations territoriales et données numériques".


La dynamique est donc lancée en matière d’ouverture de l’Administration au numérique et doit se renforcer tout en veillant à ne laisser aucun usager sur le bord du chemin.

· Enfin, dernier engagement de notre part, la responsabilisation et la protection des agents publics
en matière de prévention des conflits d’intérêts.

La loi déontologie, récemment adoptée s’inscrit pleinement dans cet objectif, et se décline sur les points suivants :

1. La mise en place d’un référent déontologue afin d’apporter aux agents placés sous son autorité des
conseils utiles au respect de ses obligations

2. Le régime de déclaration d’intérêts à la charge des agents occupant certaines fonctions qui renforcera la transparence dans la gestion publique

3. L’introduction d’un régime de protection des lanceurs d’alerte qui permet à un agent de bonne foi de signaler l’existence d’un conflit d’intérêt sans crainte de pressions

4. Le renforcement des pouvoirs et l’extension du champ de compétence de la commission de déontologie à la prévention des conflits d’intérêt qui contribuent également à respecter ce dernier engagement.


Voilà, les différents engagements que le Ministère de la Fonction Publique a pris en vue de contribuer pleinement à la dynamique internationale de partenariat pour un gouvernement ouvert. Ils ont vocation à être renforcés, à évoluer dans le temps pour s’adapter aux enjeux d’une administration moderne, efficace et transparente.

La présidence prochaine de la France du PGO et le Sommet des 7, 8 et 9 décembre constitue une opportunité majeure pour notre fonction publique de se mobiliser, encore plus, sur la thématique de l’innovation publique, qui fera l’objet d’un atelier à part entière.

Il ne me reste plus qu’à vous remercie pour votre attention, et à vous souhaiter un temps de réflexion en atelier qui soit le plus créatif et concluant possible !

Bons ateliers !

Best-of du 22 avril 2016



611 031 visites

L'Image de la semaine

Conférence de presse #MGENIstyaHM un nouveau groupe


 HIT DES PAGES LES PLUS LUES DE LA SEMAINE:




























VOUS, VOTRE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ, ET LES RÉSEAUX SOCIAUX
Si vous aviez la possibilité d'échanger avec votre complémentaire santé  sur les réseaux sociaux vous choisiriez de préférence : Twitter,Facebook,Linkedin,Viadéo, Google+
Forum de son site internet, autre...
Si votre complémentaire est déjà sur l'un de ces réseaux faites bénéficier les lecteurs de "Mine d'Infos" de votre d'expérience...
Cliquez ici pour laisser votre réponse
Merci d'avance de votre participation




Rendez-vous sur:
Facebook, Linkedin, Viadéo, Pinterest, Twitter:


et
Google+  7 communautés

Les responsables de la MGEFI - Mutuelle Générale de l’Économie, des Finances et de l'Industrie, certifiée ISO 9001 par l'AFNOR, sont à disposition des journalistes pour livrer leur: regard, témoignage, ou expertise... sur tous sujets liés à la santé et la protection sociale.

A propos de la MGEFI - Mutuelle Générale de l'Économie, des Finances et de l'Industrie
Présidée par Serge Brichet*, la MGEFI regroupe la quasi-totalité des agents actifs et retraités relevant des Ministères Économique et Financier. Parce que la Sécurité sociale ne prend en charge qu'une partie des frais médicaux et d'hospitalisation, la MGEFI intervient en complément des remboursements versés par le régime obligatoire. Le statut des agents des Ministères Économique et Financier nécessite une réponse adaptée. C'est pourquoi la MGEFI intègre dans son offre des garanties de prévoyance destinées à protéger ses adhérents face aux événements de la vie les plus graves et aux risques les plus lourds.
* Serge Brichet est par ailleurs Président de la MFP - Mutualité Fonction Publique

La MGEFI en faits et chiffres
■ Créée le 13 septembre 2007.
■ En 2009, la MGEFI remporte l'appel public à la concurrence lancé par l'Administration de Bercy.
■ La MGEFI regroupe 276 000 adhérents et 336 000 personnes protégées.
■ 220 collaborateurs au service des adhérents.
■ Un réseau de 800 militants.
■ En 2012, la MGEFI rejoint le groupe Istya
■ Certifiée ISO 9001: 2008 le 17 juillet 2013 AFNOR 
■ clip institutionnel 2015 https://vimeo.com/132203098?ref=tw-share

   TRÈS BON WEEK-END