vendredi 23 décembre 2016

Best-of du 23 décembre 2016




LE CHIFFRE DE LA SEMAINE :
729 105 visites



Trêve des confiseurs... retour du best-of l'année prochaine!




 
HIT DES PAGES LES PLUS LUES DE LA SEMAINE:









Les responsables de la MGEFI - Mutuelle Générale de l’Économie, des Finances et de l'Industrie, certifiée ISO 9001 par l'AFNOR, sont à disposition des journalistes pour livrer leur: regard, témoignage, ou expertise... sur tous sujets liés à la santé et la protection sociale.

A propos de la MGEFI - Mutuelle Générale de l'Économie, des Finances et de l'Industrie
Présidée par Serge Brichet*, la MGEFI regroupe la quasi-totalité des agents actifs et retraités relevant des Ministères Économique et Financier. Parce que la Sécurité sociale ne prend en charge qu'une partie des frais médicaux et d'hospitalisation, la MGEFI intervient en complément des remboursements versés par le régime obligatoire. Le statut des agents des Ministères Économique et Financier nécessite une réponse adaptée. C'est pourquoi la MGEFI intègre dans son offre des garanties de prévoyance destinées à protéger ses adhérents face aux événements de la vie les plus graves et aux risques les plus lourds.
* Serge Brichet est par ailleurs Président de la MFP - Mutualité Fonction Publique

La MGEFI en faits et chiffres
■ Créée le 13 septembre 2007.
■ En 2009, la MGEFI remporte l'appel public à la concurrence lancé par l'Administration de Bercy.
■ La MGEFI regroupe 276 000 adhérents et 336 000 personnes protégées.
■ 220 collaborateurs au service des adhérents.
■ Un réseau de 800 militants.
■ En 2012, la MGEFI rejoint le groupe Istya
■ Certifiée ISO 9001: 2008 le 17 juillet 2013 AFNOR 
■ clip institutionnel 2015 https://vimeo.com/132203098?ref=tw-share



Crédit photo: Maisons du monde


  TRÈS BON WEEK-END 

jeudi 22 décembre 2016

mardi 20 décembre 2016

Remerciements de la délégation des mutualistes des Douanes -MAADO- du Burkina Faso



Agenda de la semaine de la Ministre de la Fonction publique

Paris, le 19 décembre 2016



AGENDA de Mme Annick GIRARDIN
MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE
Semaine du lundi 19 décembre 2016




LUNDI 19 DÉCEMBRE

15h00 : Enregistrement de l'émission Outre-mer politique (France Ô)


MARDI 20 DÉCEMBRE

09h30: Questions orales sans débat
Sénat

15h00 : Questions d’actualité
Assemblée nationale

16h45 : Questions d’actualité
Sénat


MERCREDI 21 DÉCEMBRE

10h00 : Conseil des Ministres
Palais de l’Elysée

15h00 : Questions d’actualité
Assemblée nationale



Contacts presse
Service de presse d’Annick GIRARDIN
Tél : 01 43 19 23 36 – presse@fonction-publique.gouv.fr
80, rue de Lille – 75007 Paris

lundi 19 décembre 2016

Rapport de l'Academie de médecine sur l'usage des rayons X



Rapport

De l’usage des Rayons X en radiologie (diagnostique et interventionnelle), à l’exclusion de la radiothérapie. Rapport et recommandations


Jean DUBOUSSET

Le groupe de travail rappelle les conséquences des rayonnements ionisants... nous observons des manquements fréquents aux recommandations officielles. Une radioprotection insuffisante est source de complications potentielles pour les patients et les praticiens... la moitié des complications (survenant autrefois en radiothérapie) surviennent aujourd’hui dans les suites d’actes de radiologie interventionnelle ou de diagnostic (dont le dentaire). Ceci nous a conduit au rappel des indications des nouvelles techniques d’imagerie minimisant la dose délivrée de rayons X. Cela, en insistant sur celles n’utilisant pas de radiation ionisante (IRM, échographie, techniques optiques), avec leurs indications respectives..

L’Académie Nationale de Médecine présente les recommandations suivantes :

1. La pertinence du type d’imagerie choisie en diagnostic, doit résulter d’une concertation préalable entre praticien prescripteur et médecin radiologue (RCP) ; ce dernier choisit la technique la plus performante et la moins irradiante, compte tenu du plateau technique dont il dispose, en particulier chez l’enfant et l’adulte jeune ; dès les premiers âges de la vie, toute imagerie obligée de la tête ou du tronc impose le recours prioritaire aux techniques non irradiantes (Echographie, IRM)

2. Outre l’Echographie, la diffusion plus large des équipements d’imagerie non ou peu irradiante (IRM, EOS,..) est hautement souhaitable, au besoin par la mutualisation public-privé de ces équipements techniques coûteux, pour en accélérer significativement l’accessibilité de tous les patients).

3. L’enregistrement automatique et cumulé des doses reçues par le patient, tout au long de sa vie, au niveau du tronc et des racines des membres (au mieux sur puce de la Carte Vitale, modèle du dossier pharmaceutique utilisé dans notre pays) même si le dossier personnel d’irradiation est désormais imposé ;

4. Pour le personnel soignant, il est indispensable d’obtenir un dosimètre individuel cumulatif non ferromagnétique (aux réserves habituelles de l’anonymisation) ; le contrôle des mesures de radioprotection personnelles des professionnels médicaux et paramédicaux doit être systématisé, obligatoire, contraignant et plus rigoureux qu’actuellement, comme le sont les mesures de protection des locaux ;

5. l’enseignement de la radioprotection doit être renforcé, non seulement pour les professionnels de santé, mais aussi pour le grand public, sans inquiéter celui-ci, mais en le responsabilisantdans ses demandes ; un changement profond des mentalités en ce qui concerne la radioprotection des patients et des soignants est indispensable et tout doit être fait pour obtenir une adhésion volontaireet acceptée des uns et des autres.

 
 
·         TRÈS BONNE ANNÉE 2017Séances thématiques et dédiées
·         18 janvier - « Les sciences analytiques au service de la santé et de la société »
·         15 mars - « Intérêts et limites de l’étude de l’ADN/ARN en biologie médicale en 2017 »
·         12 avril - « Plan maladies neurodégénératives, organisation et premier bilan »
·         12-13 mai (délocalisée) - Lille
·         17 mai - « Médicaments radiopharmaceutiques d’aujourd’hui et de demain »
·         14 juin - « Nouvelles approches de décoration du corps humain et santé »
·         4 octobre « Apport des cellules souches embryonnaires et IPS aux nouvelles thérapies »
·         18 octobre  - « Les enjeux de l’hygiène hospitalière »
·         14 novembre - « Le diabète : nouvelles perspectives thérapeutiques» - Bi-académique avec l'Académie de médecine